Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 14:37
Par Johanna Amselem le 17 juin 2014
Donner ou non ses organes: l’important, c’est de le faire savoir!
Prendre position sur le don d'organe, en parler aux proches est le thème lancé par l’Agence de biomédecine le 22 juin. L'occasion de se poser les bonnes questions.

En 2013, 18 979 personnes attendaient une greffe. Trop souvent, le choix des défunts est inconnu lors du décès. Aujourd’hui, seul un Français sur deux ayant pris position sur le don d’organes transmet son choix à sa famille. Le 22 juin 2014, Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, organisée par l’Agence de biomédecine est l’occasion de s'informer. Pour en savoir plus: le Site de l’Agence de biomédecineune page Facebook: Don d’organes je le dis et un numéro vert: 0 800 20 22 24.

Le consentement présumé, c’est quoi? En France, la loi estime que si aucun refus n’a été exprimé par la personne décédée, elle est alors un donneur potentiel de ses organes. En réalité, lors d’un décès, la famille est toujours consultée afin de connaître la position du défunt. Ainsi, le 22 juin, à l’occasion de la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, l’Agence de biomédecine incite chaque Français à transmettre sa décision à ses proches. L’important est d’engager la discussion avec sa famille, être au courant de la volonté de chacun et éviter aux proches de devoir prendre seul cette difficile décision. La carte de donneur d’organe n’a pas de valeur légale, le corps médical interrogera toujours les proches.

Comment informer de son refus? En s’inscrivant au Registre national des refus tenu par l’Agence de biomédecine. Une décision révocable à tout moment par simple courrier. Ce registre est consulté à chaque décès. Il est possible de s’y inscrire dès l’âge de 13 ans. 

• 
Cinq questions pour en savoir plus

Après 65 ans, il est possible de faire don de ses organes. Vrai. Il n’y a pas de limite d’âge pour être donneur ce qui compte c’est l’état de l’organe ou des organes. Depuis les années 1990, l’âge des donneurs augmente. En 1996, la moyenne était de 37 ans, elle est aujourd’hui de 56 ans.

Peut-on donner un organe de son vivant ? Oui. Aujourd’hui, l’Agence de biomédecine estime que le don du vivant concerne 7,2% des greffes: rein, partie du foie ou cellules souches contenues dans la moelle osseuse. Pour pouvoir le faire, il faut être majeur et avoir un lien familial ou affectif avec le receveur.

Les besoins en greffons augmentent d'année en année ? Vrai. Le vieillissement de la population ainsi que l’augmentation des situations dans lesquelles une greffe est recommandée font accroître les demandes de greffe. Chaque année, les malades en attente d’une greffe sont de plus en plus nombreux. En 2013, 5 123 greffes ont été réalisées contre 5 023 en 3012.

Avant dix ans, est-il possible de recevoir un organe ? Oui. Un enfant de tout âge peut être greffé. Il est même possible qu’un nouveau-né reçoive un organe pour lui permettre de vivre.

Le rein est-il l’organe le plus greffé ? En 2013, les trois organes les plus greffées étaient les reins (3 074 greffes), le foie (1 241), le cœur (410) et le poumon (299). 

campagne : 

Don d'organes. Maintenant, c'est le bon moment...

http://www.youtube.com/watch?v=QaZgpgY0UWc&list=UUyRmGpLH3Gs5iyvYXQ9YaWA

http://www.notretemps.com/sante/don-organes,i61869?xtor=EPR-133-%5Bnews+edito+du+19%2F06%2F14%5D

 


Partager cet article

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans SANTE - PSY...
commenter cet article

commentaires