Images aléatoires

Recommander

Mardi 11 mai 2010 2 11 /05 /Mai /2010 11:55

08/05/10
 
L'alimentation fait partie des facteurs de risque du glaucome, d’après une enquête publiée le 8 mai. Bien se nourrir est aussi un moyen de prévenir les maladies des yeux : DMLA, glaucome et cataracte. Ayez donc l’œil sur votre assiette !


Le rôle de l'alimentation dans la prévention des maladies cardio-vasculaires est déjà connu. Mais une nouvelle enquête* établit un lien étroit entre la nourriture et le glaucome, pathologie qui atteint le nerf optique. Cette maladie, dont la fréquence augmente avec l’âge, touche environ 2% des plus de 40 ans en France.

Le principal facteur de risque connu du glaucome est une pression intraoculaire élevée. L’enquête en fait apparaître d’autres, comme l’excès de cholestérol et l’exposition aux pesticides.

À l’inverse, elle suggère que les aliments riches en oméga 3 (noix, poissons gras) auraient un effet protecteur. Les petits consommateurs de noix (8 fois par an ou moins) et de poissons gras (1 fois par semaine ou moins), ont en effet deux fois plus de risques d’être atteints. Reste à mener d’autres études pour confirmer les résultats et donner des recommandations précises…

* Enquête PhotoGRAF, première étude concernant les facteurs de risque du glaucome présentée le 8 mai 2010 lors du congrès de la SFO (Société française d’ophtalmologie) à Paris.
 
Prévenir la DMLA par un cocktail d’antioxydantsDe nombreuses études ont déjà prouvé l’intérêt de l’alimentation dans la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Cette maladie, première cause de malvoyance après 50 ans dans les pays industrialisés, est une atteinte de la macula, zone située au centre de la rétine. En cause, un vieillissement accéléré de la rétine par la formation de radicaux libres, sous l’effet notamment des UV et du tabac…

Certains nutriments peuvent s’opposer aux radicaux libres grâce à leurs propriétés antioxydantes ou protectrices de la rétine. Ce sont principalement les vitamines C et E, le zinc et le cuivre, les omégas 3 et la lutéine (un pigment jaune qui joue à la fois un rôle de filtre des UV et de piège à radicaux libres).

Des compléments alimentaires peuvent être prescrits par les ophtalmologistes aux personnes présentant des signes précurseurs de DMLA. Une étude a montré qu’un cocktail d’antioxydants à haute dose diminuait de 25% le risque de progression de la maladie.
Les aliments qui préservent la jeunesse de vos yeuxQuelques principes pour prévenir le vieillissement de l’œil, responsable des maladies dégénératives comme la DMLA et la cataracte :

- varier les huiles (vitamine E), en privilégiant celles de colza et de noix (oméga 3) ;
- manger des fruits et légumes riches en vitamine C (kiwis, fraises, poivrons, agrumes…) ;
- ne pas écarter les abats, les coquillages et crustacés ainsi que les légumes secs (apport en zinc et cuivre) ;
- augmenter sa consommation de légumes verts bien pourvus en lutéine et zéaxanthine (chou frisé, épinards, cresson, brocoli, courgettes...) ;
- mettre le poisson au menu au moins deux fois par semaine, en privilégiant les poissons gras pour leur richesse en oméga 3 (maquereau, sardine, anchois, saumon, thon, hareng).
Catherine Viot
Par VAUTOUR Christine - Publié dans : SANTE - PSY...
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés