Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 16:36
  • Publié le mardi 8 juin 2010

Les personnes handicapées gênées dans leurs déplacements peuvent recevoir une carte - d’invalidité, de priorité, de stationnement - qui leur donne accès à des places réservées et, dans certains cas, leur procure des avantages financiers.

Toute personne qui présente un handicap à la gravité attestée a droit à une carte de priorité. Selon la nature de son infirmité et le mode de déplacement qu’elle privilégie, elle demandera l’une des trois cartes mises à sa disposition.

La carte d’invalidité

La carte d’invalidité est une carte de priorité pour son titulaire et la personne qui l’accompagne dans ses déplacements. Le cas échéant, elle porte la mention "cécité" (vision inférieure à 1/20 de la normale) ou "besoin d’accompagnement". Elle permet d’accéder prioritairement aux places assises (transports en commun, espaces et salles d’attente, établissements et manifestations accueillant du public) et donne droit à un accès prioritaire dans les files d’attente des lieux publics. Elle offre aussi des réductions tarifaires, notamment à la SNCF et auprès de certaines compagnies aériennes.

La carte d’invalidité est réservée aux personnes dont le taux d’incapacité reconnu par la commission des droits et de l’autonomie (anciennement Cotorep) atteint au moins 80 %, ainsi qu’aux titulaires d’une pension d’invalidité de 3e catégorie selon le classement de la Sécurité sociale.

 

La carte de priorité

Cette carte offre une priorité d’accès dans les files d’attente ainsi qu’aux places assises dans les transports en commun, les espaces et salles d’attente, les établissements et manifestations accueillant du public.

La carte de priorité pour personne handicapée s’adresse aux personnes dont le taux d’invalidité est inférieur à 80 % et qui sont atteintes d’un handicap qui réduit de manière importante et durable la capacité et l’autonomie de déplacement à pied, ou qui rend la station debout pénible.

 

La carte européenne de stationnement

Cette carte remplace les cartes dites "plaque GIG" (grand invalide de guerre) et "macaron GIC" (grand invalide civil). Elle doit être impérativement apposée dans le coin inférieur gauche derrière le pare-brise du véhicule. Elle donne accès aux places de stationnement réservées aux personnes handicapées et permet de bénéficier d’une certaine tolérance en matière de stationnement urbain. Comme son nom l’indique, elle est valable dans tous les pays de l’Union européenne.

La carte européenne de stationnement est destinée aux personnes dont la capacité ou l’autonomie de déplacement à pied est réduite, ou dont l’état impose qu’elles soient accompagnées par une tierce personne dans leurs déplacements.

 

Les personnes handicapées gênées dans leurs déplacements peuvent recevoir une carte - d’invalidité, de priorité, de stationnement - qui leur donne accès à des places réservées et, dans certains cas, leur procure des avantages financiers.

Toute personne qui présente un handicap à la gravité attestée a droit à une carte de priorité. Selon la nature de son infirmité et le mode de déplacement qu’elle privilégie, elle demandera l’une des trois cartes mises à sa disposition.

La carte d’invalidité

La carte d’invalidité est une carte de priorité pour son titulaire et la personne qui l’accompagne dans ses déplacements. Le cas échéant, elle porte la mention "cécité" (vision inférieure à 1/20 de la normale) ou "besoin d’accompagnement". Elle permet d’accéder prioritairement aux places assises (transports en commun, espaces et salles d’attente, établissements et manifestations accueillant du public) et donne droit à un accès prioritaire dans les files d’attente des lieux publics. Elle offre aussi des réductions tarifaires, notamment à la SNCF et auprès de certaines compagnies aériennes.

La carte d’invalidité est réservée aux personnes dont le taux d’incapacité reconnu par la commission des droits et de l’autonomie (anciennement Cotorep) atteint au moins 80 %, ainsi qu’aux titulaires d’une pension d’invalidité de 3e catégorie selon le classement de la Sécurité sociale.

La carte de priorité

Cette carte offre une priorité d’accès dans les files d’attente ainsi qu’aux places assises dans les transports en commun, les espaces et salles d’attente, les établissements et manifestations accueillant du public.

La carte de priorité pour personne handicapée s’adresse aux personnes dont le taux d’invalidité est inférieur à 80 % et qui sont atteintes d’un handicap qui réduit de manière importante et durable la capacité et l’autonomie de déplacement à pied, ou qui rend la station debout pénible.

La carte européenne de stationnement

Cette carte remplace les cartes dites "plaque GIG" (grand invalide de guerre) et "macaron GIC" (grand invalide civil). Elle doit être impérativement apposée dans le coin inférieur gauche derrière le pare-brise du véhicule. Elle donne accès aux places de stationnement réservées aux personnes handicapées et permet de bénéficier d’une certaine tolérance en matière de stationnement urbain. Comme son nom l’indique, elle est valable dans tous les pays de l’Union européenne.

La carte européenne de stationnement est destinée aux personnes dont la capacité ou l’autonomie de déplacement à pied est réduite, ou dont l’état impose qu’elles soient accompagnées par une tierce personne dans leurs déplacements.

Les formalités

La maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du lieu de résidence du demandeur centralise toutes les démarches. C’est là que l’on peut retirer les formulaires de demande de carte (ils peuvent aussi être téléchargés sur Internet sur le site www.service-public.fr) et que la demande sera instruite. Le formulaire et le nombre de pièces à fournir attestant l’état d’invalidité varient selon la carte. Il est possible de se faire aider par le centre communal d’action sociale (CCAS) pour compléter le dossier.

Chaque demande est instruite gratuitement par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui siège au sein de chaque MDPH. Les cartes sont attribuées pour une période comprise entre un et dix ans. Seule la carte européenne de stationnement peut être délivrée à titre définitif.

Les justificatifs à produire

Quelle que soit la carte demandée, le dossier à constituer est identique. Outre le certificat médical Cerfa 13788-01 complété par le médecin et le "formulaire de demande(s) auprès de la maison départementale des personnes handicapées (mdph)" Cerfa n° 13788-01 complété, on joindra au dossier :

- la photocopie recto verso d’une pièce d’identité (ou d’un titre de séjour) ;
- un justificatif de domicile ;
- deux photos d’identité en couleur.

 

Les formalités

La maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du lieu de résidence du demandeur centralise toutes les démarches. C’est là que l’on peut retirer les formulaires de demande de carte (ils peuvent aussi être téléchargés sur Internet sur le site www.service-public.fr) et que la demande sera instruite. Le formulaire et le nombre de pièces à fournir attestant l’état d’invalidité varient selon la carte. Il est possible de se faire aider par le centre communal d’action sociale (CCAS) pour compléter le dossier.

Chaque demande est instruite gratuitement par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui siège au sein de chaque MDPH. Les cartes sont attribuées pour une période comprise entre un et dix ans. Seule la carte européenne de stationnement peut être délivrée à titre définitif.

 

Les justificatifs à produire

Quelle que soit la carte demandée, le dossier à constituer est identique. Outre le certificat médical Cerfa 13788-01 complété par le médecin et le "formulaire de demande(s) auprès de la maison départementale des personnes handicapées (mdph)" Cerfa n° 13788-01 complété, on joindra au dossier :

- la photocopie recto verso d’une pièce d’identité (ou d’un titre de séjour) ;
- un justificatif de domicile ;
- deux photos d’identité en couleur.

Les personnes handicapées gênées dans leurs déplacements peuvent recevoir une carte - d’invalidité, de priorité, de stationnement - qui leur donne accès à des places réservées et, dans certains cas, leur procure des avantages financiers.

Toute personne qui présente un handicap à la gravité attestée a droit à une carte de priorité. Selon la nature de son infirmité et le mode de déplacement qu’elle privilégie, elle demandera l’une des trois cartes mises à sa disposition.

La carte d’invalidité

La carte d’invalidité est une carte de priorité pour son titulaire et la personne qui l’accompagne dans ses déplacements. Le cas échéant, elle porte la mention "cécité" (vision inférieure à 1/20 de la normale) ou "besoin d’accompagnement". Elle permet d’accéder prioritairement aux places assises (transports en commun, espaces et salles d’attente, établissements et manifestations accueillant du public) et donne droit à un accès prioritaire dans les files d’attente des lieux publics. Elle offre aussi des réductions tarifaires, notamment à la SNCF et auprès de certaines compagnies aériennes.

La carte d’invalidité est réservée aux personnes dont le taux d’incapacité reconnu par la commission des droits et de l’autonomie (anciennement Cotorep) atteint au moins 80 %, ainsi qu’aux titulaires d’une pension d’invalidité de 3e catégorie selon le classement de la Sécurité sociale.

La carte de priorité

Cette carte offre une priorité d’accès dans les files d’attente ainsi qu’aux places assises dans les transports en commun, les espaces et salles d’attente, les établissements et manifestations accueillant du public.

La carte de priorité pour personne handicapée s’adresse aux personnes dont le taux d’invalidité est inférieur à 80 % et qui sont atteintes d’un handicap qui réduit de manière importante et durable la capacité et l’autonomie de déplacement à pied, ou qui rend la station debout pénible.

La carte européenne de stationnement

Cette carte remplace les cartes dites "plaque GIG" (grand invalide de guerre) et "macaron GIC" (grand invalide civil). Elle doit être impérativement apposée dans le coin inférieur gauche derrière le pare-brise du véhicule. Elle donne accès aux places de stationnement réservées aux personnes handicapées et permet de bénéficier d’une certaine tolérance en matière de stationnement urbain. Comme son nom l’indique, elle est valable dans tous les pays de l’Union européenne.

La carte européenne de stationnement est destinée aux personnes dont la capacité ou l’autonomie de déplacement à pied est réduite, ou dont l’état impose qu’elles soient accompagnées par une tierce personne dans leurs déplacements.

Les formalités

La maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du lieu de résidence du demandeur centralise toutes les démarches. C’est là que l’on peut retirer les formulaires de demande de carte (ils peuvent aussi être téléchargés sur Internet sur le site www.service-public.fr) et que la demande sera instruite. Le formulaire et le nombre de pièces à fournir attestant l’état d’invalidité varient selon la carte. Il est possible de se faire aider par le centre communal d’action sociale (CCAS) pour compléter le dossier.

Chaque demande est instruite gratuitement par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui siège au sein de chaque MDPH. Les cartes sont attribuées pour une période comprise entre un et dix ans. Seule la carte européenne de stationnement peut être délivrée à titre définitif.

Les justificatifs à produire

Quelle que soit la carte demandée, le dossier à constituer est identique. Outre le certificat médical Cerfa 13788-01 complété par le médecin et le "formulaire de demande(s) auprès de la maison départementale des personnes handicapées (mdph)" Cerfa n° 13788-01 complété, on joindra au dossier :

- la photocopie recto verso d’une pièce d’identité (ou d’un titre de séjour) ;
- un justificatif de domicile ;
- deux photos d’identité en couleur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires