Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 21:36

Par Etienne Nicolas Modifié le 19-06-2014 |

Fotolia

D'après une enquête publiée par la DARES, pas moins de 22% des salariés déclarent être confrontés à des comportements hostiles au sein de leur milieu professionnel.

Pour 86 % des salariés concernés, les comportements émaneraient le plus souvent de personnes travaillant dans la même entreprise. 12% des salariés désignent quant à eux des clients, des usagers, voire des patients.

Ces comportements hostiles se manifesteraient le plus souvent de manière insidieuse, et se matérialiseraient concrètement par :

  • la critique injuste du travail ;
  • le fait d'être ignoré par ses collègues ou ses supérieurs ;
  • le fait de s'entendre dire des choses obscènes ou dégradantes ;
  • des propositions à caractère sexuel, le plus souvent faites de manière insistante ;
  • et enfin, le fait de se faire ridiculiser en public.

Fait marquant révélé par l'enquête, les femmes déclarent un peu plus souvent subir des comportements méprisants, tandis que les hommes semblent plus touchés par des dénis de reconnaissance de leur travail.

En outre, les travailleurs les plus touchés par ces comportements irrespectueux sont les employés de commerce et de service, les fonctionnaires et les agents à statut, ainsi que les jeunes et les étrangers hors Union européenne.

Ces comportements outranciers, répétés, peuvent conduire les salariés à entrer en dépression, à prendre acte de la rupture de leur contrat de travail, voire même à être victime d'un "burn-out".

A ce titre, les institutions représentatives du personnel se doivent d'être vigilantes !

"Info-plus" : en quoi le CHSCT doit –il intervenir pour éviter les incivilités au travail ?

Mis en place dans les entreprises occupant au moins 50 salariés, le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) a pour mission de contribuer à la protection de la santé physique et mentale des salariés de l'établissement (article L4612-1 du Code du travail).

A ce titre, le CHSCT participe au développement de la prévention des risques auxquels peuvent être exposés les travailleurs, en proposant notamment des actions de prévention en matière deharcèlement sexuel ou moral (article L4612-3 du Code du travail).


Partager cet article

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans DROIT DU TRAVAIL
commenter cet article

commentaires