Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 11:35


Par Brigitte Blond, avec Christian Piat, chirurgien orthopédiste le 13/03/12


Corriger un hallux valgus (communément appelé "oignon") est le motif numéro un des consultations en podologie et orthopédie. Vers la cinquantaine, le pouce commence à se désaxer vers l'extérieur et les orteils tendent à ressembler à des griffes. Conséquences: inconfort, douleurs, difficultés à se chausser, déformation de l'avant-pied. Des solutions chirurgicales existent.

• Les femmes plus concernées que les hommes

L'hallux valgus touche de trente à quarante femmes pour un homme seulement. Raisons rhumatismales, antécédents familiaux ou pied égyptien (caractérisé par un gros orteil long) en sont souvent la cause. 

A quel moment agir: quand la gêne (à la marche ou esthétique) et/ou la douleur deviennent insupportables. Le "conflit" de l'oignon avec le bord interne de la chaussure déclenche les douleurs ainsi qu'une luxation des orteils (dans les formes les plus évoluées), ou une fracture de fatigue (des 3ème ou 4ème métatarsiens, trop sollicités si l'on est très actif).

 

• Comment se passe l'opération?

Il existe au moins 80 variantes d'opérations, avec ou sans cicatrice, selon l'angle et l'ampleur de l'oignon et les habitudes du chirurgien. Toutes ont en commun de "détordre" le pied et, par le jeu de l'ostéotomie, de réaligner le gros orteil.

L'hospitalisation dure généralement 48 heures, éventuellement une journée seulement, à condition d'habiter à proximité de la clinique et de ne pas vivre isolé. L'intervention se fait sous anesthésie locale.

Elle est prise en charge par l'Assurance maladie avec, dans certains cas, des dépassements d'honoraires. Mieux vaut se renseigner avant (sur le site de l'Assurance maladie: www.ameli.fr).

 

Et les suites de l'opération ?

Armez-vous d'un peu de patience et: d'un pansement, d'une chaussure "postopératoire" qui protège l'avant-pied des fractures, d'anticoagulants pour une semaine, et prévoyez de l'autorééducation.

L'autorééducation consiste à plier, étirer, écarter les orteils et à surélever les pieds au repos. Les douleurs s'éloignent normalement à condition de ne pas marcher trop longtemps après l'intervention. 

L'hallux valgus récidive dans 3% à 5% des cas: soit le chirugien n'a pas assez corrigé la déformation, soit les consignes données pour la suite des événements n'ont pas été suivies attentivement. 

 

En cas d'hallux rigidus

L'hallux rigidus est aussi appelé arthrose du gros orteil. Dans ce cas, l'orteil est encore plus gros que dans le cas de l'hallux valgus. Cette usure des articulations peut apparaître dès 50 ans par des douleurs et une raideur du pouce. Si la mobilisation est trop douloureuse, le chirurgien peut "émonder", c'est-à-dire raboter les formations osseuses (les ostéophytes), que l'on sent sur le dos du pied.

L'autre solution consiste à réaliser une sorte de fracture contrôlée - dite "de recul" (pour diminuer l'arthrose) ou, dans les formes déjà très enraidies, un blocage de l'articulation.

http://www.notretemps.com/sante/10009702-pieds-operation-dun-hallux-valgus-ou-oignon/3-en-cas-dhallux-rigidus.html?xtor=EPR-133-%5BNews+edito+-+30-04-2012%5D

Partager cet article

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans SANTE - PSY...
commenter cet article

commentaires