Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 14:45
Par Anne Bance le 24 mai 2014
Portefeuilles électroniques: une nouvelle façon de payer en ligne
Payer ses achats plus simplement sur Internet, sans indiquer son numéro de carte bancaire à chaque commerçant, est désormais possible grâce aux portefeuilles électroniques.

• En quoi consiste un portefeuille électronique?

Créer son portefeuille électronique, c’est enregistrer une fois pour toutes le numéro de sa carte bancaire (auprès d’une banque, d’un opérateur decarte bancaire comme Visa ou MasterCard ou d’une société spécialiste des paiements). 

En échange, on reçoit un identifiant (numéro de mobile ou e-mail par exemple) et un mot de passe. On les indique au e-commerçant au moment de le payer et l’achat est débité comme si on avait réglé avec la carte elle-même. Les portefeuilles électroniques sont gratuits pour les consommateurs.

L'avantage? 
Il est plus facile de mémoriser un identifiant et un mot de passe que son numéro de carte bancaire, sa date d’expiration et son  cryptogramme. Plus simple aussi de les taper sur un petit écran. De plus, le commerçant chez lequel vous payez n’a pas entre les mains vos données bancaires: elles restent stockées auprès du dépositaire du portefeuille électronique.

Des portefeuilles électroniques existent déjà...

Le premier est l’américain PayPal, critiqué par les commerçants en raison des frais élevés qui leur sont prélevés quand vous payez avec lui. 

Ces dernières années, il y a eu des tentatives pour lancer des portefeuilles électroniques français: Kwixo, créé par une filiale du Crédit agricole, ou encore Buyster, lancé par les opérateurs téléphoniques (Orange, SFR, Bouygues Telecom). Ils n’ont pas rencontré le succès escompté, faute d’être proposés par un nombre suffisant de sites. Beaucoup d’ecommerçants hésitent à les intégrer dans leurs pages de paiement, car les consommateurs équipés de ces solutions et qui demandent à s’en servir sont encore trop peu nombreux.

• ... et de nouveaux arrivent

En septembre 2013, BNP Paribas, Société générale, et La Banque postale ont créé Paylib, réservé à leurs clients respectifs, et doté d’un haut niveau de sécurité. Visa et Master-Card vont aussi lancer les leurs, V.me etMasterPass. La différence? Ces derniers devraient être proposés aussi sur des sites Internet étrangers, alors que pour l’heure, Paylib est surtout franco-français.

Autre différence: dans V.me et MasterPass, vous pourrez enregistrer plusieurs cartes bancaires émises par des banques différentes et choisir, au moment de payer, celle que vous voulez mettre à contribution. Paylib, lui, n’accueille que les cartes de votre banque.

Comment ouvrir un portefeuille électronique ?

Quelle que soit votre banque, vous pouvez vous rendre directement sur les sites Internet kwixo.frpaypal.fr ou encore buyster.fr, et créer en ligne un portefeuille électronique, en renseignant votre identité et les détails de votre carte de paiement.

En revanche, pour ouvrir Paylib, vous devez être client d’un des troisétablissements qui le proposent et passer par son site de banque en ligne. Quand MasterCard et Visa lanceront leurs portefeuilles électroniques, ils seront eux aussi distribués par certains établissements (par exemple la Caisse d’épargne et les Banques populaires pour V.me), auprès desquels vous pourrez les ouvrir.

Très souvent, il est aussi possible de souscrire directement depuis un site de e-commerce, au moment de régler un achat. Cliquez sur le bouton du portefeuille électronique qui vous intéresse, vous serez emmené vers le site ad hoc pour procéder à l’ouverture du portefeuille et pouvoir, dans la foulée, régler votre commande avec lui.

http://www.notretemps.com/argent/banque/portefeuilles-electroniques-payer,i60290/3

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires