Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 21:13

Par Marie-Christine Colinon le 21 novembre 2013

 

Certains végétaux peuvent soigner l’arthrose, et sans produire les effets secondaires des anti-inflammatoires classiques.

 

Objectif:  Réduire les poussées douloureuses liées à l’arthrose, favoriser la réparation des tissus et augmenter ainsi la mobilité.

Les symptômes: Douleurs, raideurs, parfois gonflements et déformations articulaires qui peuvent finir par devenir sérieusement handicapants.

La solutionquatre plantes susceptibles d’agir ensemble
- Le duo incontournable: le saule blanc et la reine-des-prés, qui contiennent des substances naturelles voisines de l’aspirine. Ces plantes agissent en combattant la douleur et en diminuant l’inflammation. 
Le pharmacien peut les délivrer sous forme de teinture mère (30 gouttes dans un peu d’eau, trois fois par jour, pendant quelques ­semaines) ou de suspension intégrale de plante fraîche (1/2 cuillère à café dans un peu d’eau, trois fois par jour), à prendre lors des poussées. 

- Autre grand classique: le cassis. Le Dr Serge Rafal, généraliste spécialisé dans les médecines douces, précise: "Il possède non seulement des propriétés anti-inflammatoires mais serait également chondroprotecteur, facilitant la réparation du cartilage."

- Enfin, même s’il a été un peu détrôné, l’harpagophytum conserve des partisans et peut venir renforcer l’action des trois plantes précédentes, sous forme de gélules ou gel à masser (en parapharmacie).

• Astuces et autres médecines douces

Quatre astuces pour apaiser la douleur
1. Perdre un peu de poids. Cela permet d’atténuer les douleurs de toutes nos articulations, y compris les doigts!

2. Penser aux cataplasmes d’argile verte ou de lin. Ce remède ancien est vraiment efficace lorsqu’il est appliqué matin et soir pendant au moins cinq jours.

3. Profiter des épices: curcuma, cannelle et gingembre sont délicieux et diminuent en même temps l’inflammation.

4. Réduire les acides gras oméga 6 (pro-inflammatoires) au profit des oméga 3 (anti-inflammatoires). Pour cela, manger du poisson gras trois fois 
par semaine et remplacer les huiles de tournesol et de maïs par de l’huile de colza, de noix ou de soja.

Les autres médecines douces qui soulagent aussi
L’ostéopathie. Cette médecine manuelle agit sur la mobilité. Elle supprime les facteurs aggravants tels que les rétractions de muscles, ligaments et tendons, blocages mécaniques, contractures musculaires. Mieux irriguée, la zone malade fait alors moins souffrir.  

L’homéopathie. Rhus Toxicodendron soulage les douleurs modérées. Bryonia est prescrit quand la douleur est améliorée par le repos et la contention (9 CH, 5 granules deux à quatre fois par jour). Mais l’homéopathie, après consultation personnalisée, est surtout intéressante en traitement de fond. 

Les huiles essentielles en action locale. Des mélanges, sélectionnés pour leurs vertus antalgiques et anti-inflammatoires, existent sous forme de roller ou de patch chauffant, à appliquer sur les zones sensibles. 

Une cure de cuivre, pour les propriétés très anti-inflammatoires de cet oligo-élément (en pharmacie). 

http://www.notretemps.com/sante/medecine-douce/soulager-rhumatismes-naturel,i41013/2

Partager cet article

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans SANTE - PSY...
commenter cet article

commentaires