Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 17:16

La Ville de Paris a modifié lundi les conditions d'accès à la gratuité dans les transports en commun pour les personnes âgées ou handicapées, la réservant aux personnes bénéficiaires d'un minimum social et/ou de la prestation de Paris Solidarité, et aux anciens combattants et aux veuves de guerre.

En revanche, les usagers payant 2.028 euros d'impôts ou plus par an, et dont les revenus dépassent 2.300 euros mensuels, devront payer à partir du 1er novembre 40 euros la carte Emeraude qui leur permettait auparavant de voyager gratuitement sur les réseaux parisiens de la RATP et de la SNCF.

Le projet de délibération initial prévoyait que les bénéficiaires d'un minimum social et/ou la prestation Paris Solidarité paient 20 euros par an, mais cette disposition a été supprimée par un amendement du Groupe communiste et élus du Parti de Gauche.

Les élus Europe Ecologie-Les Verts voulaient de leur côté un plus grand échelonnement dans le calcul des contributions et supprimer la gratuité aux anciens combattants et aux veufs et veuves de guerre. Leur amendement a été rejeté.

Les cartes Emeraude et Améthyste (réseaux franciliens) seront désormais chargées sur le Pass Navigo, bien plus maniable que l'actuel coupon magnétique, a fait valoir Liliane Capelle, adjointe chargée des seniors. Ce pass sera remplaçable immédiatement en cas de perte, alors qu'il fallait patienter jusqu'à l'année suivante pour avoir une nouvelle carte.

Mme Capelle a aussi insisté sur la réforme du mode de calcul fiscal pour l'octroi des prestations, permettant de "recentrer le dispositif vers les personnes qui en ont le plus besoin" puisque que le revenu est désormais pris en compte.

"La majorité municipale a été unanime sur la réforme de la carte Emeraude et il fallait être courageux pour la voter", s'est félicité devant la presse le maire Bertrand Delanoë (PS). Sylvain Garel, responsable du groupe EELV, a toutefois voté contre.

Sans surprise le groupe UMP et les centristes et indépendants ont voté contre, à l'exception de Thierry Coudert (UMP) et de Jean-François Martins (Modem) qui se sont prononcés en sa faveur. "C'est la fin de la gratuité de la carte Emeraude", s'est indigné le chef de l'opposition UMP au conseil de Paris, Jean-François Lamour. "Le maire est en train de faire payer aux personnes âgées ses faiblesses en matière de dépense". En revanche, M. Coudert a estimé qu'il s'agit "d'une mesure courageuse en période de crise".

Par AFP le 09/07/12

Partager cet article

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans RETRAITE - PERSONNES AGEES
commenter cet article

commentaires