Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 08:45

Dans une information mise en ligne le 5 juillet 2013, le Défenseur des droits, institution qui a notamment pris la suite de la HALDE, fait état d’une de ses interventions en matière de lutte contre les discriminations dans les questionnaires préalables à l’embauche.

Il en ressort que le Défenseur des droits a demandé à la société incriminée de supprimer du questionnaire qu’elle soumet aux candidats à un poste les mentions discriminatoires relatives à leur situation de famille.

Dans cette affaire, la candidate avait refusé de répondre à un « questionnaire confidentiel » avant un entretien en raison du caractère personnel de certaines des demandes (situation de famille, âge et la profession de conjoint/concubin, nombre d’enfants, etc.), ne sachant pas l'usage qui en serait fait.

Au final, l’entreprise n’a pas sélectionné sa candidature.

Saisi par la candidate, le Défenseur des droits a estimé, après enquête, que l’intéressée avait fait l’objet d’une mesure discriminatoire en raison de sa situation de famille, dans la mesure où les candidats n’ayant pas répondu au questionnaire n’ont pas été convoqués en entretien et que, de plus, ils n’avaient pas été informés de la possibilité de ne pas répondre au questionnaire.

Notons que l’enquête a aussi révélé que les deux candidates sélectionnées pour le poste étaient toutes les deux sans enfant et que la candidate finalement recrutée est une célibataire sans enfant.

www.defenseurdesdroits.fr (rubrique « Lutte contre les discriminations », « Histoires vécues », information du 5 juillet 2013)

Date: 23/08/2013

http://rfsocial.grouperf.com/depeches/29491.html

Partager cet article

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans EMPLOI
commenter cet article

commentaires