Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 14:05

Par Anne-Marie Le Gall le 16 octobre 2013 modifié le 20 décembre 2013

 

Les prélèvements sociaux sur l’assurance-vie investie en actions devraient être durcis en 2014. Le gouvernement a renoncé à inclure le PEA, PEL et l’épargne salariale dans cette réforme.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2014 prévoit de durcir les prélèvements sociaux sur les contrats d’assurance-vie investis en support actions pour le porter à 15,5%. 

Ultime rebondissement, le Conseil constitutionnel, a décidé jeudi 19 décembre 2013, de limiter l'impact de cette hausse:  les anciens taux de prélèvements, dits "taux historiques", seront maintenus pour les gains produits pendant les huit premières années des contrats  souscrits entre 1990 et 1997. 

Le Conseil a considéré qu'il n'était pas possible modifier les règles du jeu pendant les huit premières années de ces contrats, car c'est la durée recommandée pour bénéficier des avantages de l'assurance vie.

Pour la plupart des placements, comme les contrats d’assurance-vie en euros, les prélèvements sociaux (15,5%) sont ponctionnés "au fil de l’eau" chaque année sur les intérêts engrangés. Mais certains produits d'épargne bénéficient d'un régime plus avantageux: le prélèvement intervient seulement lors de leur liquidation (clôture, retrait), au "taux historique", en vigueur l’année de réalisation des gains (plus-values ou intérêts).

Comme les prélèvements sociaux ont augmenté de 1996 à 2012, les taux historiques sont nettement plus faibles que 15,5%. C’est le principe mis en cause par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale afin d'uniformiser le taux.

• Ce qui change

Les contrats d'assurance vie investis en unités de comptes et souscrits entre 1990 et 1997 seront assujettis aux prélèvements à 15,5%, a partir de leur neuvième année

Pendant les huit premières années, les gains (intérêts et plus-values) réalisés sur ces contrats subiront des prélèvements selon le taux en vigueur au moment de la réalisation du gain.

Un conseil : si vous pensez être concerné par cette mesure, faites le point avec votre banquier, qui vous expliquera à quelle hauteur vous risquez d’être pénalisé.

http://www.notretemps.com/argent/assurance-vie/prelevements-sociaux-durcis-pel-pea-contrats-assurance-vie,i38520/2

 

 

Repost 0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 17:54

Par Cécile Dard le 18 novembre 2013
Si la liseuse ressemble comme deux gouttes d’eau à la tablette, son usage est bien différent. Il est consacré principalement à la lecture sur écran.

Pourquoi choisir une liseuse plutôt qu’une tablette? Si les deux objets semblent proches dans leur format, leur conception et leur usage sont très différents. 

La liseuse est destinée à la lecture sur écran: en noir et blanc et d’un aspect mat, elle offre un très bon confort de lecture. Les textes sont "imprimés" avec une encre électronique (e-ink). Son prix, oscillant entre 60 et 190€, en fait un produit plus abordable qu'une tablette. 

Même reliée à Internet, la liseuse n’est pas faite pour surfer ni pour gérer des mails, contrairement à la tablette, dont c'est la fonction principale. Sa luminosité et son rétroéclairage sont adaptés à une lecture prolongée et ne fatiguent pas plus les yeux qu’un livre papier. Voici nos préférées.

 

• Notre sélection

Amazon Kindle Paperwhite

La liseuse d’Amazon possède un écran contrasté, avec éclairage intégré. Puissante, elle permet de sauter les pages et de parcourir les livres sans perdre le fil. La Kindle Paperwhite propose en plus la fonction "vocabulaire interactif" qui permet de créer des fiches de révision en mémorisant les mots consultés
dans le dictionnaire intégré.

Elle est disponible en version wi-fi ou 3G. 
Taille écran: 6 pouces. Poids: 200 g. Autonomie: 6 semaines. Prix : 129€.


Sony PR S-T3

Le dernier modèle de liseuse Sony est disponible avec une housse intégrée. Il suffit d’ouvrir la couverture comme un livre pour reprendre la lecture à la bonne page. Cette liseuse est nette et lumineuse et utilise l’encre électronique e-ink. Les batteries sont rechargeables en 3 min pour lire 600 pages, largement suffisant pour finir son livre. Wi-fi, elle possède des outils qui permettent de faire des recherches en cours de lecture. Sa mémoire de 2 Go, extensible avec une carte micro SD, peut contenir 1 200 livres.

Taille écran: 6 pouces. Poids: 200 g. Autonomie: 6 semaines à 2 mois. Prix: 140€.

Kobo Aura

La liseuse tactile créée par Kobo est fine et légère. Son écran bord à bord est totalement plat. Il est rétroéclairé et d’une résolution de 1024 x 758 pixels. Sa mémoire de 4 Go, extensible à 32 Go avec une carte mémoire micro SD, permet de télécharger presque 3 000 livres. La Kobo Aura existe en version wi-fi, en noir ou rose.

Taille écran: 6 pouces. Poids: 174 g. Autonomie: 8 semaines. Prix: 149,99€.



Pock etBook Touch Lux

Tactile et wi-fi, la PocketBook Touch Lux utilise la technologie E-Ink Pearl pour un meilleur contraste, avec un écran HD de 1024 x 758 pixels antireflets et un éclairage en façade. La liseuse possède 4 Go de
mémoire, extensible à 32 Go grâce au port micro SD. Une liste de publications de plus de 8 000 pages est préinstallée pour lire dès la mise en route de la tablette. 

Taille écran: 6 pouces. Poids: 195 g. Autonomie: 4 semaines. Prix: 129€.

 

 

 

 

• A lire : le guide tablettes édition 2013

Il existe sur le marché plus d'une centaine de tablettes. La rédaction des "Carnets de Notre Temps" en a sélectionné et testé 32 parmi les meilleures.

Retrouvez ce banc d'essai dans notre guide ainsi qu'une sélection d'applications indispensables et d'accessoires pour doper les capacités de votre nouvel outil numérique. Vous trouverez aussi tous nos conseils pour bien démarrer. 

En vente en kiosque, à partir du lundi 18 novembre 2013. 4,95€.

Le jeudi 5 décembre 2013, de 10h30 à 11h30, retrouvez Cécile Dard, auteure de ce guide, au cours d'un tchat. Elle répondra en direct à toutes vos questions sur les tablettes et les nouvelles technologies. 

http://www.notretemps.com/internet/liseuse-optiez,i40809/3

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans INFORMATIQUE
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 22:15

Lorsque l’employeur centralise les pourboires versés par la clientèle, toutes les perceptions faites « pour le service » ainsi que toutes les sommes remises volontairement par les clients doivent être intégralement versées au personnel en contact avec la clientèle à qui celle-ci avait coutume de les remettre directement (c. trav. art. L. 3244-1).

Dès lors que la mission principale d’un salarié consiste en l’encadrement et au contrôle d’établissements, il ne peut pas être considéré comme étant habituellement en contact avec la clientèle. Par conséquent, un directeur régional d’un restaurant ne peut pas percevoir une part en pourcentage de pourboires.

Le fait de remplacer accessoirement un salarié absent est sans importance.

Cass. soc. 14 novembre 2013, n° 12-16805 FSPB

 

http://rfsocial.grouperf.com/depeches/30101.html

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans DROIT DU TRAVAIL
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 22:12

 

 

Les particuliers, ainsi que les associations et les sociétés n'ayant pas la forme commerciale, doivent déclarer leurs comptes bancaires ouverts ou utilisés à l'étranger (CGI art. 1649 A). L'administration les dispense de cette obligation pour les comptes détenus à l'étranger dans des établissements financiers à condition que toutes les conditions suivantes soient réunies (BOFiP-CF-CPF-30-20-§ 85-12/11/2013) :

- le compte a pour objet de réaliser en ligne des paiements d'achats ou des encaissements afférents à des ventes de biens ;

- l'ouverture du compte suppose la détention d'un autre compte ouvert en France et auquel il est adossé ;

- la somme des encaissements annuels crédités sur ce compte et afférents à des ventes réalisées par son titulaire n'excède pas 10 000 €.

Ce seuil de 10 000 € est apprécié, le cas échéant, en faisant la somme de tous les encaissements effectués sur l'ensemble des comptes détenus par le même titulaire et ayant pour objet de réaliser en ligne des paiements d'achats ou des encaissements afférents à des ventes de biens.

BOFiP actualité du 12 novembre 2013

 

http://revuefiduciaire.grouperf.com/depeches/30080.html

Repost 0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 22:08

le 29 septembre 2011 modifié le 18 novembre 2013

 

Avant d'envoyer cette lettre, lisez toutes nos informations !

 

Les magasins sont tenus d'afficher leurs prix et de respecter ces prix lors du passage en caisse sauf erreur manifeste (par l'exemple, si l'article est affiché à un prix dérisoire et que l'anomalie est détectable par tout consommateur normalement avisé). 

Si vous rencontrez des difficultés pour faire valoir vos droits, vous pouvez contacter la Direction départementale de la consommation, de la concurrence ou de la répression des fraudes, sur leur site internet en cliquant ici.

Lettre type

Madame, Monsieur, 

Je viens régulièrement faire des achats dans votre magasin. 
Le (indiquer la date), j'ai pris en rayon un article (décrire cet article) dont le prix affiché était (donner le prix)
Lorsque je suis passé à la caisse, on m'a dit qu'il s'agissait d'une erreur d'affichage et on m'a fait payer ce produit plus cher (indiquer le supplément de prix). 
Comme je considère que je n'ai pas à supporter cette erreur, je vous demande de me rembourser ce supplément. 
En effet, selon les tribunaux, un étiquetage de prix erroné en défaveur du vendeur n'autorise pas ce dernier à imposer le prix réel du produit à moins que l'erreur de prix fasse apparaître un coût dérisoire qu'un consommateur normalement avisé ne peut prétendre sérieusement avoir pris pour la valeur réelle. Ce qui n'était pas le cas. 

Dans l'attente d'une réponse de votre part, veuillez agréer Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations respectueuses.

Date et signature

 

• Avant d'envoyer votre courrier, pensez à :

•  indiquer vos nom, prénom, adresse, téléphone ainsi que toutes les références permettant d'identifier votre dossier ;
•  le dater et le signer ;
•  garder un double de votre lettre ;
•  envoyer les copies des pièces justificatives à l'appui de votre demande (il faut garder précieusement les originaux) ;
• 

Une fois votre lettre envoyée, pensez à : 
- garder le justificatif de votre envoi recommandé ainsi que l'avis de réception une fois que vous l'aurez reçu.
- Refaire le point en l'absence de réponse dans les 15 jours pour envisager de nouvelles poursuites.

 

Texte de référence : Arrêté du 3 décembre 1987

• Arrêté du 3 décembre 1987
Art. 1

« Toute information sur les prix de produits ou de services doit faire apparaître, quel que soit le support utilisé, la somme totale toutes taxes comprises qui devra être effectivement payée par le consommateur exprimée en euros. Toutefois, peuvent être ajoutés à la somme annoncée les frais ou rémunérations correspondants à des prestations supplémentaires exceptionnelles expressément réclamées par le consommateur et dont le coût a fait l'objet d'un accord préalable.»


http://www.notretemps.com/droit/conso/prix-pratique-non-conforme-a-letiquetage,i996/3


Repost 0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 22:02

Contribuez à la conservation et à la protection d'espèces menacées dans leurs milieux naturels en parrainant un animal du Parc zoologique de Paris.

http://parczoologiquedeparis.fr/parrainez-un-animal

lion.jpg?itok=dPEDx7CW

NERO

Faites connaissance avec Nero, un lion d'Afrique (Panthera leo).

 

girafe.jpg?itok=Dn1sp4LH

ADELINE

Faites connaissance avec Adeline, la girafe d'Afrique de l'Ouest (Giraffa camelopardalis)

rhinoceros_blanc.jpg?itok=N_yjynpN

WAMI

Faites connaissance avec Wami, le rhinocéros blanc (Ceratotherium simum)

grand_koudou_femelle.jpg?itok=uJ6Odvfu

ZOÉ

Faites connaissance avec Zoé, la grande koudou (Tragelaphus strepsiceros)

babouin_guinee.jpg?itok=3HVAnEs7

UYUMI

Faites connaissance avec Uyumi, le babouin de Guinée (Papio papio)

zebre_de_grevy.jpg?itok=oxJj-dJ_

ZÈBRE DE GRÉVY

Faites connaissance avec le zèbre de Grévy (Equus grevyi).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lynx.jpg?itok=ztwsjczK

LENA

Faites connaissance avec Lena, la lynx de Scandinavie (Lynx lynx)

loup_europe.jpg?itok=AsYLtsB5

DIABLO

Faites connaissance avec Diablo, le loup d'Espagne (Canis lupus signatus)

glouton.jpg?itok=uFjF2nzl

ZAKKO

Faites connaissance avec Zakko, le glouton (Gulo gulo)

loutre_pzp.jpg?itok=hLD-rjc_

LOUTRE D'EUROPE

Faites connaissance avec la loutre d'Europe (Lutra lutra)

vautour_fauve.jpg?itok=0obOcrcl

VAUTOUR FAUVE

Faites connaissance avec le vautour fauve (Gyps fulvus)

cistude.jpg?itok=JzkrPjZy

CISTUDE D'EUROPE

Faites connaissance avec la cistude d'Europe (Emys orbicularis orbicularis)

propitheque_couronne.jpg?itok=v7GFdBP4

EFATRA

Faites connaissance avec Efatra, le propithèque couronné (Propithecus coronatus)

 

grand_hapalemur.jpg?itok=wDQPlmXt

ZELANA

Faites connaissance avec Zelana, le grand hapalémur (Prolemur simus)

boa_arboricole_madagascar_haut.jpg?itok=

BOA DE MADAGASCAR

Faites connaissance avec le boa de Madagascar (Sanzinia madagascariensis)

wikimedia_marc_staub.jpg?itok=PlRnfmQh

CAMÉLÉON PANTHÈRE

Faites connaissance avec le caméléon panthère (Furcifer pardalis)

grenouille_tomate.jpg?itok=FFRdTvU-

GRENOUILLE TOMATE

Faites connaissance avec la grenouille tomate (Dyscophus guineti)

aramis_jaguar.jpg?itok=PoiznYZE

ARAMIS

Faites connaissance avec Aramis, le jaguar (Panthera onca)

lamantin_titus.jpg?itok=aGb9_E0D

TINUS

Faites connaissance avec Tinus, le lamantin (Trichechus manatus manatus)

ara_hyacinte.jpg?itok=BB2KLX1Y

INDIGO

Faites connaissance avec Indigo, l'ara hyacinthe (Anodorhynchus hyacinthinus)

tamanoir.jpg?itok=7Db01a5I

TABITHA

Faites connaissance avec Tabitha, la grande tamanoir (Myrmecophaga tridactyla)

tapir.jpg?itok=QUUEjGqr

QUIDA

Faites connaissance avec Quida, le tapir (Tapirus terrestris)

singe_laineux.jpg?itok=t5YN1Ss9

SINGE LAINEUX

Faites connaissance avec le singe laineux (Lagothrix lagotricha)

mygale_wikipedia.jpg?itok=8oroIM69

MYGALE TERRESTRE

Faites connaissance avec la mygale terrestre (Brachypelma albopilosum)

arapaima.jpg?itok=knEcItNK

ARAPAÏMA

Faites connaissance avec l'arapaïma (Arapaima gigas)

otarie_crinire.jpg?itok=e-E6C7Dg

OBA

Faites connaissance avec Oba, l'otarie à crinière (Otaria flavescens)

puma.jpg?itok=4A_03KZw

PUMA

Faites connaissance le puma (Puma concolor puma)

portrait_humboldtpinguin_3268zauber.jpg?

MANCHOT DE HUMBOLDT

Faites connaissance avec le manchot de Humboldt (Spheniscus humboldti)

pudu_des_andes.jpg?itok=C4PDoTqU

PUDU DES ANDES

Faites connaissance avec le pudu des Andes (Pudu puda)

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ANIMAUX
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 22:00

En plus de ses missions scientifiques, le Parc zoologique joue un rôle pédagogique, en éduquant et sensibilisant le public aux grandes questions touchant à l'environnement, à la biologie des espèces et à la conservation de la diversité biologique.

 


Le projet pédagogique de la rénovation du Parc zoologique aide à faire prendre conscience au visiteur qu’il est lui-même une espèce parmi les autres et qu’il partage les mêmes territoires que les animaux présentés dans le parc. Il est amené à réaliser que ses actes et ses choix de société ont un impact sur les écosystèmes qui l’entourent.

 

Ce cheminement intellectuel se fait de manière ludique, et la scénographie immersive est complétée par divers outils et lieux de médiation. À la sortie de chaque biozone, des kiosques d’exploration (abris végétalisés dotés d’équipements audiovisuels et interactifs) offrent des informations complémentaires sur la biozone traversée ainsi que sur les actions de recherche et de conservation menées au sein du Muséum national d’Histoire naturelle.

 

Quatre salles pédagogiques d’une superficie totale de 200 m² permettent d’accueillir des groupes (scolaires, centre de loisirs, associations...) qui participent à des activités ludo-éducatives. Une salle de conférences de 100 places constitue un lieu d’échanges, de conférences et de débats ou de projection de films.

 

La journée du visiteur est rythmée par des points de rencontre avec le personnel animalier lors de nourrissages ou de séance de «training ». Naissances, nouveaux arrivants ou départs des animaux constituent autant d’événements qui animent la vie du parc zoologique.

Le public est invité à observer les acteurs du zoo en situation, à travers des parois vitrées ménagées dans les divers équipements. Il découvre ainsi les métiers du parc : soigneur, vétérinaire, éthologue…

 

Jeux de piste, expositions (photos, œuvres d’art…) viennent renforcer des manifestations à caractère national ou des campagnes internationales sur la protection des espèces animales. Autant d’occasions d'inviter le public à contribuer à des actions de préservation dans le milieu naturel.

 

De témoin de la dégradation de l’environnement, le visiteur du zoo est incité à devenir un éco-acteur engagé à enrayer le déclin de la biodiversité.

 

http://parczoologiquedeparis.fr/le-projet/un-zoo-pour-la-biodiversite/un-espace-d-innovation-pedagogique

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ANIMAUX
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 21:58

Les parcs zoologiques participent à des programmes de recherche dont les résultats font progresser les connaissances sur les espèces animales et profitent à leur conservation.

 

Les thèmes de recherche développés dans les parcs zoologiques du Muséum s'inscrivent essentiellement dans le cadre de la biologie de la conservation et dans le domaine vétérinaire. Ils touchent à de nombreuses disciplines.


Par exemple, les recherches en taxonomie et génétique des populations sont importantes pour parvenir à maintenir la variabilité génétique des populations captives au fil du temps et préserver leurs facultés d’adaptation à leur environnement.

 

Au-delà de l’inné, il est également essentiel de garantir le maintien, au fil des générations, des comportements culturellement transmis. Un champ d'action étroitement associé aux recherches appliquées à l’amélioration du bien-être animal.

 

Maintenir une espèce en captivité suppose aussi des recherches en physiologie de la reproduction ainsi que l’acquisition de connaissances en biologie du comportement. Il est également important de travailler sur les techniques de reproduction assistée, particulièrement concernant les espèces à faibles effectifs. En complément, des recherches en cryogénie (préservation par le froid) des gamètes et des embryons sont nécessaires.

 

Un autre volet important des recherches développées dans les parcs zoologiques concerne les sciences vétérinaires et en particulier l’alimentation, les pathologies et l’épidémiologie.

 

Les recherches fondamentales en biologie évolutive et en éthologie (étude du comportement des espèces animales) ne sont pas en reste. En effet, la gestion des élevages peut bénéficier de découvertes concernant la sélection sexuelle ou la compétition spermatique (compétition entre les spermatozoïdes de plusieurs mâles pour la fécondation des ovules d’une femelle).

 

Enfin, des recherches en Muséologie permettent de mieux valoriser le patrimoine des parcs zoologiques et de mieux sensibiliser les visiteurs à l’éducation à l’environnement.

 

Au cours des 9 dernières années, les travaux menés dans les parcs zoologiques du Muséum ont fait l’objet de 65 publications dans des revues scientifiques internationales, ainsi que de 87 présentations à des congrès internationaux, 16 ouvrages ou chapitres d’ouvrages, 11 thèses de doctorat d’Université, et de nombreuses thèses vétérinaires et masters.

 

http://parczoologiquedeparis.fr/le-projet/un-zoo-pour-la-biodiversite/un-lieu-de-recherche-scientifique

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ANIMAUX
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 21:56

Au début des années 80, devant l’évidence de l’érosion de la biodiversité et la destruction des milieux naturels, les responsables de parcs zoologiques ont pris conscience du rôle que pouvaient jouer leurs établissements dans la conservation des espèces animales.

 

Michel Saint Jalme, directeur de la Ménagerie du Jardin des Plantes, présente le projet de rénovation du parc zoologique de Paris, le célèbre Zoo de Vincennes.

Au cours des cinquante dernières années, les activités humaines ont profondément transformé les écosystèmes : durant toute son histoire, jamais l’Homme n’avait eu un tel impact sur son environnement, dans un intervalle de temps si court.

La conséquence directe de cette situation est l’érosion de la diversité des organismes vivants et la disparition de nombreuses espèces emblématiques.

 

Dans ce contexte, le rôle des parcs zoologiques a progressivement évolué. 

Initialement conçus comme des lieux de distraction où assouvir curiosité et soif d’exotisme, les parcs zoologiques sont devenus au fil du XXe siècle des acteurs de la conservation des espèces animales. Tout en demeurant des lieux de loisirs, ils remplissent aujourd'hui d'autres missions.

 

Les parcs zoologiques :

 

  • participent à la conservation des espèces menacées d'extinction en s’impliquant dans les programmes d’élevage en captivité et en soutenant les actions de protection in situ ;
  • offrent la possibilité à tous de mieux comprendre les grands enjeux environnementaux et le rôle que tout citoyen peut jouer ;
  • sensibilisent les visiteurs à la notion d’espace partagé - entre espèces, entre animaux et êtres humains - et au fragile équilibre des milieux naturels ;
  • contribuent à l’amélioration des connaissances sur la biodiversité et font de l’éducation à l’environnement.

 

Les premiers programmes d’élevage coordonnés ont vu le jour en 1980 en Amérique du Nord et en 1985 en Europe, avec pour objectif l’établissement de populations captives viables à long terme (100 ans), possédant un maximum de diversité génétique (90 %) afin de garantir leur potentiel adaptatif dans le cas où des réintroductions dans la nature sont possibles.

En Europe, plus de 350 programmes d'élevage plus ou moins intensifs existent. Le Parc zoologique de Paris, qui en gère déjà six, participera à 44 d’entre eux.

 

Grâce à ces programmes, les parcs zoologiques ont effectivement constitué des populations viables sur le long terme, permettant éventuellement le renforcement de populations sauvages, voire des réintroductions.

 

Le Parc zoologique de Paris rénové contribue à ce rôle primordial de conservation : les animaux présentés sont dans leur très grande majorité (voire tous, dans le cas des mammifères), nés en captivité et issus d’échanges dans le cadre de programmes d’élevage internationaux.

 

http://parczoologiquedeparis.fr/le-projet/un-zoo-pour-la-biodiversite/un-endroit-pour-montrer-et-conserver

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ANIMAUX
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 21:48

 

Publié le 18.11.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

En cas d’infraction au droit des sociétés, l’article 27 de la loi relative à la transparence de la vie publique a créé de nouvelles peines complémentaires à l’amende et la peine d’emprisonnement déjà prévues au code pénal.

Jusqu’à présent, un juge pouvait prononcer, à titre de peine principale, jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 375 000 € d’amende à l’encontre des dirigeants de société à responsabilité limitée (SARL) ou de société par actions reconnus coupables :

  • d’abus de biens sociaux,
  • d’abus de pouvoirs ou de voix,
  • de distribution de dividendes fictifs ou
  • de présentation de comptes sociaux infidèles.

Le juge pouvait également prononcer des peines complémentaires, valant interdiction :

  • d’exercer une fonction publique,
  • d’exercer l’activité professionnelle ou sociale dans l’exercice de laquelle l’infraction a été commise,
  • d’exercer une profession commerciale ou industrielle,
  • de diriger, d’administrer, de gérer ou de contrôler directement ou indirectement, pour leur propre compte ou pour le compte d’autrui, une entreprise commerciale ou industrielle.

Désormais, il peut également condamner, à titre de peine complémentaire, un dirigeant de SARL ou de société par actions reconnu coupable de ces délits à la perte de droits civiques, civils et de famille.

Cette sanction, limitée à 5 ans, porte sur :

  • le droit de vote,
  • l’éligibilité,
  • le droit d’exercer une fonction juridictionnelle ou d’être expert devant une juridiction,
  • de représenter ou d’assister une partie devant la justice,
  • le droit de témoigner en justice (excepté pour y faire de simples déclarations),
  • le droit d’être tuteur ou curateur (sauf de ses propres enfants).

L’interdiction du droit de vote ou l’inéligibilité emporte l’interdiction ou l’incapacité d’exercer une fonction publique.

Repost 0