Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 17:24


 

Traiter l'anxiété

11 cas pratiques enfants et adultes en TCC

Ouvrage dirigé par : Stéphane Rusinek
Rémy Amouroux, Abdel Halim Boudoukha, Frédéric Chapelle, Philippe Cortèse, et al.

Collection: Psychothérapies, Dunod

2013 - 300 pages - 190x240 mm

EAN13 : 9782100593828

La prise en charge de l'anxiété est une indication privilégiée pour les thérapies comportementales et cognitive. Les 11 études de cas montrent que les TCC sont une démarche claire et commune à tous ceux qui les pratiquent, mais aussi que chaque thérapeute s'y implique différemment avec sa propre méthode. Chaque situation clinique exposée suit les consignes suivantes: développer la démarche diagnostique, proposer une analyse fonctionnelle, expliquer la logique de la prise en charge, développer les séances et enfin s'impliquer dans le cas.

Sommaire  Léo : Anxiété de séparation et céphalées (Céline Rousseau-Salvador)  Monsieur T: Un troubles de stress post-traumatique (Abdel-Halim Boudoukha) Laura : La peur de provoquer le malheur des siens (Hervé Montès)Emilie : une enfant et des attaques de panique (Philippe Cortèse)  Laure : Trouble anxieux complexe avec décompensations dépressives et alcoolisme (Nicolas Duchesne)  Stéphane : Panique en avion (Frédéric Chapelle) Nicolas: comportements anxieux liés à une algodystrophie (Rémy Amouroux) Monsieur M. : Etat de stress post-traumatique avec épisode dépressif majeur (Nathalie Girard-Dephanix) Thomas : Une anxiété sociale (Vanessa Harscoet)  Jean : Des rituels de comptage (Jean-Louis Monestès) Mademoiselle B. : Trouble panique avec agoraphobie (Marie Thomas)

Biographie des auteurs
Rémy Amouroux - psychologue clinicien, Brest
Abdel Halim Boudoukha - Maître de conférences en psychologie clinique et psychopathologie à l'université de Nantes, il est aussi psychologue clinicien. Il a déjà publié chez Dunod "Burn-out et traumatismes psychologiques" (TOPOS +, 2009).
Frédéric Chapelle - Psychiatre (Toulouse), trésorier de l'AFTCC
Philippe Cortèse - psychologue clinicien, Lille
Nicolas Duchesne - psychiatre libéral, Montpellier
Nathalie Girard-Dephanix - psychologue clinicienne, Paris. Membre du Conseil d’Administration de l’Association Française des Thérapies Cognitivo-Comportementales (AFTCC),
Vanessa Harscoet - psychologue libérale, La Défense
Jean-Louis Monestès - psychologue clinicien, La Réunion
Hervé Montès - psychiatre libéral, Orléans. Vice président de l'AFTCC
Céline Rousseau-Salvador - psychologue clinicienne, Paris
Marie Thomas - psychologue clinicienne, Saint Dié des Vosges

Publics

psychothérapeutes, psychologues cliniciens, psychiatres, étudiants en DU TCC

Mots-clés

 

Thérapie comportementale et cognitive

 

L'association RST - Réseau Solidaire par le Travail vous recommande une série d'ouvrages pour votre rentrée qui sera, j'espère, lumineuse et agréable.

http://www.dunod.com

 

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PUBLICATIONS RECOMMANDEES
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 17:22


 

Le travail du psychanalyste en psychothérapie

François Richard

Collection: Inconscient et Culture, Dunod
2012 - 288 pages - 155x240 mm
EAN13 : 9782100578429

Le débat sur le statut du psychothérapeute et sur les relations entre psychanalyse et psychothérapie fait l'objet de cet ouvrage qui réunit les contributions de cinq grands noms du domaine. Ce livre détaille les caractéristiques du processus analytique dans les dispositifs psychothérapiques pratiques par les psychanalystes : face à face, psychodrame, situation groupale, travail avec les adolescents.

Sommaire

Introduction par R. Richard. Le syndrome de désertification psychique (A. Green). L'or et le cuivre (B. Brusset). Les psychanalystes, la psychanalyse et la psychothérapie analytique (Th. Bokanovski). Le travail du psychanalyste en psychothérapie (F. Richard). Psychothérapie psychodynamique : quelques principes et analyseurs (R. Roussillon). La consistance psychanalytique de la psychothérapie psychanalytique de groupe (R. Kaës). Pourquoi le psychodrame à l'adolescence ? (C. Chabert). Clinique de l'argent (G. Levy). Annexe Psychanalyse et psychothérapie en France après la seconde guerre mondiale (R. Perron). Bibliographie. Index.

Biographie des auteurs
François Richard
 - Professeur de psychopathologie à l'université Paris-Diderot et psychanalyste

Publics

Professions du soin psychologique (psychologues cliniciens, psychiatres, psychanalystes).

Mots-clés

 

Psychanalyse, Psychothérapie, Théorie

 

L'association RST - Réseau Solidaire par le Travail vous recommande une série d'ouvrages pour votre rentrée qui sera, j'espère, lumineuse et agréable.

 

http://www.dunod.com

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PUBLICATIONS RECOMMANDEES
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 17:19


 

Les enveloppes psychiques

Didier Anzieu, Annie Anzieu, Jean Guillaumin, Didier Houzel, et al.

Collection: Inconscient et Culture, Dunod
2013 - 2ème édition - 288 pages - 156x241 mm
EAN13 : 9782100591886

Cet ouvrage développe les recherches théoriques, cliniques et thérapeutiques suscitées par les thèses du Moi- Peau (1985). Il s'agit du dernier travail de révision mené par D. Anzieu, qui a supervisé l'ensemble de cette 2e édition. Tous les textes ont été revus et complétés par les auteurs. Les bibliographies ont été rénovées.

Sommaire

Les signifiants formels et le Moi-Peau, par Didier Anzieu. Le concept d'enveloppe psychique, par Didier Houzel. L'enveloppe du rêve et le fantasme de "psyché commune", par André Missenard . L'enveloppe de mémoire et ses trous, par Micheline Enriquez. L'enveloppe hystérique, par Annie Anzieu. Les enveloppes psychiques du psychanalyste. Quelques hypothèses pour une application de la théorie des enveloppes psychiques à l'étude du fonctionnement du psychanalyste, par Jean Guillaumin. Les modifications de l'enveloppe psychique dans le travail créateur, par Jack Doron. L'enveloppe musicale, par Édith Lecourt. Deux représentations oniriques du Moi-Peau, par Tobie Nathan.

Biographie des auteurs
Didier Anzieu
 - a été professeur émérite de l'université Paris X Nanterre et vice-président de l'Association psychanalytique de France.
Annie Anzieu
 - Elle a co-dirigé le Journal de psychanalyse de l'enfant (revue bi-annuelle) chez Bayard. Auteur chez Dunod de quatre ouvrages dont Le dessin en psychothérapie d'enfant (1996) et Le jeu en psychothérapie de l'enfant (2000).
Jean Guillaumin
 - psychanalyste SPP, professeur émérite de psychologie et de psychopathologie cliniques, membre du Centre de Recherche en Psychopathologie et Psychologie Clinique (CRPPC), Université Lumière Lyon 2
Edith Lecourt
 - MIT
Eugène Enriquez
 - Professeur à l'université de Paris 7 - Denis Diderot 
André Missenard
 - Président du Centre d'études françaises pour la formation et la recherche active en psychologie
Tobie Nathan
 - Psychanalyste, professeur d'université.Il a reçu en 2012 le prix Fémina Essais pour son ouvrages "EthnoRoman" (Grasset), Ipsos 8 700 ex, septembre 2012.
Jack Doron
 - Professeur à l'université Bordeaux 2

Publics

Psychanalystes ; Étudiants en 2e cycle de psychologie

Mots-clés

 

Psychanalyse : théorie

 

L'association RST - Réseau Solidaire par le Travail vous recommande une série d'ouvrages pour votre rentrée qui sera, j'espère, lumineuse et agréable.

 

http://www.dunod.com

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PUBLICATIONS RECOMMANDEES
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 17:16


 

Le psychisme à l'épreuve des générations

Clinique du fantôme

Serge Tisseron, Nicolas Rand, Marie Torok, Jean-Claude Rouchy, et al.

Collection: Inconscient et Culture, Dunod
2012 - 2ème édition - 192 pages - 155x240 mm
EAN13 : 9782100573349

Cet ouvrage rassemble les contributions de cinq psychanalystes autour de la notion de transmission psychique. Il porte notamment sur le rôle joué entre les générations par le blocage des processus de symbolisation.

Sommaire

La psychanalyse à l'épreuve des générations (S. Tisseron). L'inquiétante étrangeté de Freud devant l'Homme au sable (E.T.A. Hoffman). Du symbole psychanalytique dans la névrose, la crypte et le fantôme (C. Nachin). Invention poétique et psychanalyse du secret de famille dans le Fantôme d'Hamlet, de Nicolas Abraham (N. Rand). Toxicomanies, cryptes et fantômes (P. Hachet). Les images psychiques entre les générations (S. Tisseron). Secret intergénérationnel : transfusion, gardien, résurgence (J.-C. Rouchy).

Biographie des auteurs
Serge Tisseron - Serge Tisseron est psychiatre et psychanalyste, chargé d'enseignement à l'unversité Paris VII.
Nicolas Rand - Psychanalystes et psychologues cliniciens
Marie Torok - Psychanalystes et psychologues cliniciens

Publics

Psychanalystes; Psychiatres; Psychologues.

Mots-clés

 

Psychanalyse

 

L'association RST - Réseau Solidaire par le Travail vous recommande une série d'ouvrages pour votre rentrée qui sera, j'espère, lumineuse et agréable.

 

http://www.dunod.com

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PUBLICATIONS RECOMMANDEES
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 17:09


 

Le Malêtre

René Kaës

Collection: Psychismes, Dunod
2012 - 280 pages - 156x240 mm
EAN13 : 9782100581825

« Le monde a changé : la psychanalyse qui organisait la vision de Freud a elle aussi changé, et avec elle la compréhension du Malaise dans la culture.Dans cet essai, je voudrais mettre à contribution les ressources de la psychanalyse contemporaine pour comprendre comment les nouvelles formes de la souffrance psychique et du malêtre de notre temps ont partie liée avec les mutations qui ont ébranlé le monde dans lequel nous vivons et dans lequel vivront nos descendants. Ces ressources sont fondées pour une part essentielle sur les connaissances qui nous viennent de la pratiquepsychanalytique lorsqu’elle s’engage dans un travail avec les groupes, les familles et les institutions. Les articulations entre les formations et les processus psychiques qui se développent dans les groupes (qui ne se développent pas sans les groupes) et la structuration du monde interne peuvent alors être mises au jour et nous doter d’autres vues sur le malêtre. Malêtre : autre chose qu’un malaise, plutôt une mise en question de la capacité d’être et d’exister en suffisant accord avec soi-même, avec les autres et avec le monde. Au-delà des dérives alarmistes ou déficitaires, il y a à penser ce que peut et ne peut pas la psychanalyse, face au malêtre, tant qu’il fait jour. »

Sommaire L'homme désaccordé. Les modernités et la modernité. Le malaise dans la culture et la souffrance psychique d'origine sociale. Sources du malêtre contemporain : post-modernité et hypermodernité. Pour penser le malêtre avec la psychanalyse contemporaine. Pulsions et sexualité. Douleur et triomphe de Narcisse. Enveloppes, limites, contenance et transitionnalité. Malaise dans les identifications, incertitudes de l'identité. Urgence, agirs et travail de pensée. Idéaux et maladies de l'idéalité. Violence et défiance

Biographie des auteurs
René Kaës
 - Professeur émérite de psychologie et de psychopathologie clinique à l’université Lyon 2, psychanalyste

Publics

Psychanalystes, psychologues, psychothérapeutes, psychiatres.

Mots-clés

 

Psychanalyse

 

L'association RST - Réseau Solidaire par le Travail vous recommande une série d'ouvrages pour votre rentrée qui sera, j'espère, lumineuse et agréable.

 

http://www.dunod.com

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PUBLICATIONS RECOMMANDEES
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 17:01

 

René Kaës

Collection: Inconscient et Culture, Dunod
2012 - 232 pages - 155x240 mm
EAN13 : 9782100583188

Cet ouvrage illustre le paradoxe des institutions soignantes : le lien soigne, mais le lien soignant peut devenir pathogène. Les cinq contributions réunies par René Kaës sont toutes consacrées aux manifestations de la souffrance psychique dans le cadre institutionnel : symptômes, transferts, désorganisation diverses. Elles décrivent enfin les dispositifs cliniques à mettre en oeuvre pour permettre un traitement de cette souffrance.

Sommaire

Souffrance et psychopathologie des liens institués (René Kaës) : la problématique du lien, son appareillage psychique, les souffrances institutionnels. Crise et destruction des liens institutionnels : les principes de l'intervention (Jean-Pierre Pinel). L'évolution paranoïaque dans les institutions (par Otto Kernberg). Une forme de pathologie institutionnelle :l'hypertrophie de la mémoire (par A. Correale). Travail de la mort et destructivité dans les institutions (par E. Diet). Une pratique psychanalytique en institution (B. Duez). Bibliographie. Index. Index des cas.

Biographie des auteurs
René Kaës
 - Professeur émérite de psychologie et de psychopathologie clinique à l’université Lyon 2, psychanalyste

Publics

Psychanalystes ; Psychologues cliniciens, psychothérapeutes.

Mots-clés

Psychanalyse

L'association RST - Réseau Solidaire par le Travail vous recommande une série d'ouvrages pour votre rentrée qui sera, j'espère, lumineuse et agréable.

http://www.dunod.com

 

 

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PUBLICATIONS RECOMMANDEES
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 17:20

Dans un arrêt du 3 juillet 2013, la Cour de cassation a jugé qu’une rupture conventionnelle peut être signée dès l’entretien au cours duquel cette rupture est négociée. En effet, selon elle, les textes applicables (c. trav. art. L. 1237-12) n’instaurent pas de délai entre l’entretien et la signature de la convention, il n’y a donc pas lieu d’en exiger un.

De plus, rappelons que le salarié qui a signé une rupture conventionnelle dispose déjà d’un délai de rétraction de quinze jours (c. trav. art. L. 1237-13) au cours duquel il peut réfléchir, se faire conseiller et éventuellement revenir sur son accord.

En définitive, hors du cas d’un salarié protégé, la procédure de rupture conventionnelle peut se dérouler en un peu plus d'un mois :

- invitation du salarié à un entretien en rappelant qu’il peut se faire assister : quelques jours ;

- entretien pour négocier les conditions de la rupture, à l’issue duquel il est possible de signer la convention de rupture (c. trav. art. L. 1237-12) : 1 jour, en supposant qu’il n’y ait qu’un entretien ;

- respect d’un délai de rétractation : 15 jours calendaires (c. trav. art. L. 1237-13) ;

- transmission de la convention à la DIRECCTE qui dispose à son tour d’un délai pour se prononcer : 15 jours ouvrables au maximum (c. trav. art. L. 1237-14).

Ainsi, si l’on s’en tient aux délais obligatoires, il suffit d’un bon mois et c’est plié !

Cass. soc. 3 juillet 2013, n° 12-19268 FSPBR

http://rfsocial.grouperf.com/depeches/29299.html

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans DROIT DU TRAVAIL
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 16:38

Le logement meublé, loué par un étudiant, constitue sa résidence principale, et ce même si le bail prévoit le contraire. Le congé peut être donné à tout moment sous réserve de respecter un préavis d’un mois.

C’est ce qu’a rappelé la Cour de cassation dans une affaire où une étudiante avait loué pour un an, un studio meublé dans la ville où elle poursuivait des études.

Neuf mois plus tard, elle donnait congé. Celui-ci était contesté par la propriétaire au motif que la locataire avait expressément déclaré dans le contrat que cette location ne constituait pas sa résidence principale. La propriétaire invoquait aussi une clause du bail excluant l’application des dispositions légales prévoyant que, lorsqu’une location est consentie à un étudiant, la durée du bail peut être réduite à neuf mois dès lors qu’elle constitue sa résidence principale.

Pour la Cour de cassation, ces dispositions du code de la construction et de l’habitation restent applicables même si une clause contraire a été insérée au bail.

Dès lors, un congé peut être donné à tout moment en respectant toutefois un préavis d’un mois.

Pour en savoir plus

Publié le 10.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

http://www.service-public.fr/actualites/002770.html?xtor=EPR-140

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans LOGEMENT - IMMO - COPRO
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 11:52

Joël DALLE fête de la musique 2011

http://www.youtube.com/watch?v=YX3oXt-OUUM

http://www.youtube.com/watch?v=bC6oA63i2yA

 

Joël DALLE fête de la musique 2012

http://www.youtube.com/watch?v=KwtVMYYnEh4

 

Joël DALLE fête de la musique 2013

http://www.youtube.com/watch?v=fX3bf8Sv198

 

Site de Joël DALLE

http://www.joeldalle.com/

 

 

dans l'attente de la prochaine fête de la musique, l'Association RST - Réseau Solidaire par le Travail - vous souhaite à toutes et tous un excellent été 2013

 

PROCHAINE FETE DE LA MUSIQUE : SAMEDI 21 JUIN 2014… toujours au même endroit…

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans CHANSONS AUDIO VIDEO
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 10:36

otre employeur a mis en place une délégation unique du personnel (DUP) au sein de laquelle vous avez été élu. Comment fonctionner et s'organiser dans la DUP ? Quelles sont ses particularités ?

Revêtir la double casquette délégué du personnel et élu du CE

La particularité de la DUP réside dans le fait que ce sont les mêmes élus (ceux de la DUP) qui exercent les fonctions qui sont, en temps normal, dévolues aux délégués du personnel et aux membres du comité d'entreprise.

Par conséquent, vous endossez, en tant que représentant élu à la délégation unique, la double casquette de membre du comité d'entreprise et de délégué du personnel.

Vous disposez donc de 2 mandats.

Cumuler les mandats mais pas le crédit d'heures, ni le nombre d'élus !

  • Un crédit d'heure plafonné

Même si vous cumulez les mandats représentatifs de délégué du personnel et de membre du comité d'entreprise, vous ne cumulez pas pour autant les heures de délégations.

En effet, le crédit d'heures de délégation des délégués uniques est plafonné à 20 heures par mois alors que le modèle classique (c'est à dire mise en place de délégués du personnel et d'un comité d'entreprise) permet un cumul égal à 35 heures par mois : 20 heures au titre du mandat de membre du CE et 15 heures au titre du mandat de DP.

Il vous est donc attribué un crédit d'heures global de 20 heures par mois, vous permettant d'exercer vos missions de délégués du personnel et de membre du CE (1).

  • Un nombre d'élus réduit

Par ailleurs, le nombre d'élus composant la DUP n'est pas le résultat de celui des membres du CE auquel on ajoute les délégués du personnel.

En effet, à effectif égal, le nombre de délégués de la DUP est inférieur au nombre cumulé d'élus du comité et de DP.

Le nombre de membres siégeant à la délégation unique du personnel dépend du nombre de salariés dans l'entreprise (2) :

- de 50 à 74 salariés : 3 titulaires, 3 suppléants ;

- de 75 à 99 salariés : 4 titulaires, 4 suppléants ;

- de 100 à 124 salariés : 5 titulaires, 5 suppléants ;

- de 125 à 149 salariés : 6 titulaires, 6 suppléants ;

- de 150 à 174 salariés : 7 titulaires, 7 suppléants ;

- de 175 à 199 salariés : 8 titulaires, 8 suppléants.

Se réunir et exercer ses missions

  • Des missions inchangées

Les 2 mandats dont vous disposez sont des mandats distincts. Par conséquent, le cumul des mandats n'a pas pour effet de confondre ou de réduire les attributions liées à l'un ou l'autre de ces mandats (3).

Ce cumul n'a donc aucune incidence sur le fonctionnement et les attributions de chaque institution. En effet, chacune d'entre elle garde ses droits et continue de fonctionner selon ses propres règles.

Lorsqu'elle agit en tant que CE, la DUP exerce l'ensemble des attributions économiques et sociales dévolues à celui-ci.

Lorsqu'elle agit en tant que délégués du personnel, la DUP a pour mission de présenter à l'employeur les réclamations individuelles ou collectives, relatives aux dispositions légales ou conventionnelles.

  • Des règles spécifiques pour la réunion de chaque instance

La délégation unique du personnel est réunie une fois par mois sur convocation du chef d'entreprise (1).

La réunion des membres de la DUP en tant que délégués du personnel peut avoir lieu le même jour que celle des élus en tant que membres du CE, et inversement.  Cependant, elles doivent se tenir l'une à la suite de l'autre.

La convocation peut être faite par la même lettre. En revanche, il est obligatoire d'établir deux ordres du jour différents (4).

La réunion des membres du CE fait l'objet d'un procès-verbal. La réunion des délégués du personnel donne, quant à elle, lieu à une note écrite sur laquelle l'employeur répond aux questions des représentants du personnel.

Références :

(1) Article L2326-3 du Code du travail

(2) Article R2314-3 du Code du travail

(3) Article L2326-4 du Code du travail

(4) Circ. DRT 94-9, 21 juin 1994, BO Trav. n°94/14

04-07-2013

http://www.juritravail.com/Actualite/la-delegation-unique-du-personnel/Id/78001?utm_source=null&utm_medium=email&utm_campaign=col_413_18130

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans DROIT DU TRAVAIL
commenter cet article