Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 10:09

Location : la performance énergétique devient un critère de décence

 
13/03/17 à 16:10
par ALEXANDRE (Stéphanie) 
Mis à jour le 14/03/17 à 11:00

 

Pour être "décent", un logement devra présenter un critère de performance énergétique minimale dès 2018. Ainsi, les portes, les fenêtres ainsi que les murs et parois donnant sur l'extérieur ou sur des locaux non chauffés devront notamment présenter une étanchéité à l'air suffisante.

 

Qu'il soit meublé ou nu, un logement loué doit être décent, lorsqu'il s'agit d'une résidence principale. Pour cela, il doit notamment comporter des installations d'alimentation en eau potable, d'évacuation des eaux usées, des toilettes, un réseau électrique suffisant, etc. D'ici 2018, le logement devra également être économe en énergie.

...

Une entrée en vigueur en deux temps 

 

Liens externes :
  • Décret n° 2017-312 du 09/03/2017 modifiant le décret n° 2002-120 du 30/01/2002 relatif aux caractéristiques du logement décent pris pour application de l'article 187 de la loi n° 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), JO du 11 
  • Loi n° 2015-992 du 17/08/2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, JO du 18 

http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_1631515/location-la-performance-energetique-devient-un-critere-de-decence?xtor=ES-24-[la_recap_de_la_semaine_du_17032017]&hashKey=&een=50d9fbdddeef813eb5063dd604612cf5&seen=6

Repost 0
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 15:19
vers_abonnement_web

À l’ère du tri sélectif et du recyclage, c’est un retour en arrière qu’on croyait impossible. Pourtant, le lait se vend de plus en plus en bouteilles en plastique opaque non recyclables. Toute la filière du tri est perturbée.

 

 

Plus de vingt ans que le tri sélectif des bouteilles en plastique est entré dans les mœurs et que leur recyclage nous est présenté comme un grand geste pour la planète, on croyait l’affaire pliée. Mais voilà que surgissent des bouteilles de lait non recyclables qui finissent en décharge ou en incinération, au prix fort pour les collectivités locales et leurs administrés. Le coupable s’appelle le PET opaque, un plastique jusque-là cantonné aux bouteilles jaunes ou vertes d’huile, qui représentent si peu de tonnages à recycler qu’il ne posait pas problème. Or les distributeurs de lait commencent à en raffoler pour des raisons purement économiques : il leur coûte moins cher.

Depuis qu’il a fait son entrée dans les rayons lait, les tonnages envoyés en recyclage explosent et ça ne passe plus. À l’inverse de tous les autres plastiques utilisés pour les bouteilles, le PET transparent pour l’eau et les sodas, le PEHD pour le lait, ce PET opaque n’est pas recyclable et, en prime, il perturbe le recyclage des autres types de bouteilles ! Dans les centres de tri et chez les recycleurs, on n’en peut plus. Il faut éjecter les bouteilles en PET opaque du circuit de tri ou de recyclage, l’opération est compliquée et cela coûte cher.

 

BEAUCOUP DE COMPLAISANCE

Bien que ce PET opaque devienne une catastrophe pour toute la filière du tri, Éco-Emballages n’y trouve rien à redire. L’éco-organisme, qui a pour mission d’augmenter le taux de recyclage des emballages, fait en l’occurrence l’inverse. Son cahier des charges prévoit un malus pour les emballages perturbateurs du tri mais il ne l’applique pas au PET opaque. Et les cotisations pour ce plastique, plus léger, sont moindres que celles du PEHD recyclable ! Il laisse également les bouteilles en PET opaque non recyclable afficher qu’elles le sont, sans même que le ministère de l’Écologie et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), qui contrôlent la filière, interviennent. Il aura fallu les actions lancées par Zero Waste France pour que la ministre rappelle Éco-Emballages à ses obligations, seulement début février.

En attendant une hypothétique interdiction du PET opaque, Que Choisir appelle au boycott des bouteilles de lait non recyclables.

RECONNAÎTRE LE PET OPAQUE

Les distributeurs de lait qui font des économies avec le PET opaque ne reviendront pas au PEHD sans la pression des consommateurs. Heureusement, il est facile d’identifier le PET opaque en rayon pour l’éviter.

Si la bouteille de lait attire plus votre œil qu’une autre, elle est en PET opaque. Il est en effet plus lisse, plus fin et plus brillant que le PEHD.

En cas de doute, retournez la bouteille :

  • Si vous voyez le chiffre 2 (dans un triangle ou pas) ou la mention HDPE ou PEHD, pas de souci, c’est du PEHD recyclable.
  • S’il n’y a rien, si vous voyez le chiffre 1 ou si l’étiquette de la bouteille vante ses « 15 % de plastique en moins », c’est du PET opaque non recyclable.

 

visu-bouteille-lait-pet-opaque

Toutes les bouteilles en PET opaque se disent recyclables, ce qui est faux.

La plupart des grandes marques de lait, Candia et Lactel en tête, utilisent encore des bouteilles en PEHD. En revanche, plusieurs marques de la grande distribution sont passées, partiellement ou en totalité, au PET opaque.

C’est le cas de Carrefour, Casino, Intermarché, Monoprix, U. Certaines enseignes de la grande distribution osent même vendre leur lait bio, en principe meilleur pour l’environnement, dans des bouteilles non recyclables en PET opaque. Un comble !

L'ASSOCIATION RST vous recommande cet article de QUE CHOISIR et vous remercie de votre geste pour l'environnement.

 

https://www.quechoisir.org/actualite-bouteilles-de-lait-boycottez-le-pet-opaque-n24466/?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh170223

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 15:42

Le saviez-vous ?

Publié le 12.05.2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Voir la description de l’infographie

De nombreux symboles et logos, associés au tri et au recyclage, sont présents sur les emballages et les produits de la vie quotidienne, jusqu’à former un ensemble de signes difficiles à mémoriser.

Si certains symboles, par leur présence de longue date sont de véritables repères, d’autres sont plus obscurs ou même parfois visuellement trompeurs. On peut les classer en 4 familles :

1 - ceux qui incitent les consommateurs à trier ou explicitent une consigne de tri, 2 - ceux qui indiquent qu’un produit est recyclable, 3 - ceux qui mentionnent qu’un produit est recyclé, 4 - et enfin, ceux indiquant la participation du fabriquant au financement de la gestion des déchets d’emballage.

1- Incitation et consigne de tri

« Triman »

Symbole indiquant que le produit (recyclable) doit être trié ou rapporté dans un point de collecte pour être recyclé. Ce logo est obligatoire sur tous les emballages et produits recyclables (sauf le verre), sur les notices ou tout autre support dématérialisé, depuis janvier 2015.

« Tidy man » (l’homme propre)

Simple incitation à la propreté, ce pictogramme invite les consommateurs à jeter l’emballage ou le conditionnement des produits dans une poubelle.

Poubelle barrée

Symbole indiquant que le déchet ne doit pas être jeté dans une poubelle classique. Il doit être collecté par une filière spécifique comme c’est le cas pour les piles, les déchets électriques ou électroniques, les produits dangereux.

2 - Produits recyclables

Anneau de Möbius

Symbole universel des matériaux recyclables depuis 1970. Il indique que le produit ou l’emballage est techniquement recyclable mais pas qu’il est recyclé, ni qu’il le sera.

Verre recyclable

Symbole qui indique que le verre constituant le produit est recyclable. Rien ne garantit que le produit sera obligatoirement recyclé.

Aluminium recyclable

Symbole qui indique que le produit ou l’emballage est constitué d’aluminium, matériau qui peut être recyclé. Rien ne garantit cependant que le produit sera recyclé.

Acier recyclable

Symbole qui indique que le produit ou l’emballage contient de l’acier, matériau qui peut être recyclé et qu’il est possible de trier facilement.

3 - Produit recyclé

Anneau de Möbius avec pourcentage

Symbole qui précise que l’emballage ou le produit est fabriqué avec des matières recyclées. Le chiffre indique le taux de matière recyclée inscrit à l’intérieur (ici 65%).

4 - Financement des éco-organismes

Point vert

Souvent mal interprété, ce symbole ne signifie pas que le produit est recyclable. Il signale uniquement que l’entreprise qui l’appose sur ses produits s’acquitte d’une contribution financière auprès de filières de recyclage (Éco-Emballage, Adelphe, Cyclamed…) pour financer la gestion des déchets d’emballage.

Sur Service-public.fr

Déchets

Pour en savoir plus
Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 14:45

Publié le 09.04.2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Peut-on être sanctionné pour abandon de déchets dans la rue ? Oui, il est interdit de déposer, abandonner, jeter ou déverser ses déchets sur la voie publique. Depuis le 26 mars 2015, l’amende maximale encourue en cas d’abandon de déchets est passée de 150 euros à 450 euros.

Tous types de déchets sont concernés, par exemple : poubelles, mégots de cigarette, sacs plastiques, déjections (humaines ou canines), matériaux (tôle, ciment, bois…), liquides insalubres, et plus généralement tout autre objet quelle que soit sa nature.

Si l’auteur de la contravention est verbalisé sur place, une amende forfaitaire est prévue. Son montant est fixé à :

  • 68 euros si le paiement s’effectue sur le champ ou dans les 45 jours,
  • 180 euros au-delà de ce délai.

En cas de non paiement ou si la personne verbalisée conteste l’amende, le juge peut condamner le contrevenant au paiement d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros (contre 150 euros avant le 26 mars 2015).

À noter : l’abandon d’épave est puni de 1 500 euros d’amende, tout comme l’abandon de déchets transportés à l’aide d’un véhicule.

Sur Service-public.fr

Déchets

Pour en savoir plus
Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 04:52
Publié le 11.09.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Alors que plusieurs régions françaises ont subi ces derniers jours des épisodes de pollution atmosphérique (poussières en suspension), consultez le site Buldair pour connaître en ligne la qualité de l’air extérieur près de chez vous.

Le site propose une carte des mesures du jour et une carte des prévisions du lendemain. Ces deux cartes présentant le niveau de l’indice « Atmo » dans plusieurs villes françaises. Cet indice est élaboré à partir des concentrations journalières de quatre polluants typiques : dioxyde de soufre (SO2), dioxyde d’azote (NO2), ozone (O3) et poussières en suspension (particules PM10). La qualité de l’air est d’autant plus dégradée que l’indice est élevé. Les indices supérieurs à 7 traduisent une mauvaise qualité de l’air. Cet indice qui est calculé quotidiennement à partir de données enregistrées par des stations urbaines et périurbaines est diffusé chaque soir, aux alentours de 16h.

Buldair est un dispositif mis en place par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Pour en savoir plus

http://www.service-public.fr/actualites/00509.html?xtor=EPR-140

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 14:23
5 AOÛT 2014

Les écogestes au quotidien - À la maison

À la maison

Le chauffage représente le plus gros poste de consommation d'énergie dans la maison (65 %).

Pour éviter le gaspillage énergétique, optimisez votre consommation. Électricité, chauffage, essence... veillez à surveiller votre consommation pour réduire vos factures.

Pour en savoir plus, consultez nos dossiers sur les égogestes .

Nous consommons aussi chaque jour 150 à 200 litres d'eau en moyenne par habitant. Pensons à économiser l'eau. À la maison, il existe de nombreux gestes simples à adopter pour la préserver.

Lire nos dossiers sur le thème « Économiser l'eau à la maison » .

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) publie par ailleurs chaque année un guide recensant les différentes aides financières de l'habitat. Subventions, primes, avantages fiscaux ou prêts spécifiques, différents dispositifs sont en effet à votre disposition. Et ce, que votre logement soit neuf ou ancien. Téléchargez gratuitement les guides pratique sur le site Internet de l'Ademe .

www.viesdefamille.fr/les-ecogestes-au-quotidien-la-maison


Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 17:24

Par Stéphanie Letellier le 05 février 2014

1. Chargez votre batterie au bon moment

Aujourd'hui, la plupart des téléphones portables, dont les smartphones, ont une batterie "Li-Ion". Pour optimiser son fonctionnement, lors de la prise en main, laissez-la se vider en totalité avant la première charge puis rechargez-la à 100%. Recommencez l'opération une seconde fois.

Au quotidien, rechargez votre batterie avant qu'elle ne se vide complètement (entre 5 et 15%) et ne la laissez pas branchée sur secteur lorsque la charge est terminée.

2. Éteignez votre portable quand vous ne l'utilisez pas

Une simple question de bon sens que l'on ne met pas toujours en pratique! Or votre batterie se décharge même si vous n'utilisez pas votre mobile. Pensez donc à l'éteindre le soir en allant vous coucher.

3. Diminuez la luminosité de votre écran

L'écran de votre téléphone est un grand consommateur de batterie. Plus la luminosité est forte, plus elle est sollicitée. Vous pouvez la réduire dans vos options de réglages. 

Configurez la durée entre la dernière utilisation de votre téléphone portable et sa mise en veille automatique. En la supprimant totalement (votre mobile sera en veille dès la fin d'un appel par exemple) ou la réduisant au minimum, vous économiserez de la batterie.

4. Désactivez le vibreur

Concrètement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas la sonnerie de votre appareil qui consomme le plus de batterie, mais le vibreur. Pour l'économiser, n'abusez pas de cette option si vous recevez beaucoup d'appels au cours de la journée.

 5. Attention aux connexions Wi-Fi et Bluetooth intempestives 

Lorsque les fonctions Wi-Fi et Bluetooth sont activées, votre appareil recherche en permanence les réseaux à proximité et consomme de la batterie. Activez ces connexions uniquement si vous en avez besoin, en allant dans vos paramètres généraux.

http://www.notretemps.com/internet/batterie-portable,i52627?xtor=EPR-133-%5Bnews+edito+du+13%2F02%2F14%5D

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 16:58

Publié le 13.02.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Déchets alimentaires, emballages, bouteilles, encombrants, déchets verts, appareils électroménagers ou équipements informatiques, abandon de déchets dans la rue, bacs à poubelles... Pour tout savoir sur la question des déchets, consultez les nouvelles fiches proposées par Service-public.fr.

Les fiches distinguent trois types de déchets :

  • les ordures ménagères (déchets recyclables et non recyclables, consignes de tri, collecte au porte-à-porte, remise en centre de dépôt),
  • les encombrants (définition et conditions de collecte fixées par arrêté municipal),
  • les déchets électriques et électroniques (appareils fonctionnant grâce à des courants électriques ou des champs électromagnétiques, obligation de reprise du vendeur, collecte sélective).

Service-public.fr vous propose également une série de questions-réponses pratiques :

En France, chaque individu produit 590 kilogrammes de déchets par an (deux fois plus qu’il y a 40 ans).

 

Pour en savoir plus

 

http://www.service-public.fr/actualites/002979.html?xtor=EPR-140

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 19:16

Publié le 16.12.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

Les entreprises de plus de 250 salariés, réalisant un chiffre d’affaires hors taxe annuel de plus de 50 millions d’euros ou un total de bilan de plus de 43 millions d’euros, devront réaliser un audit de leurs usages énergétiques avant le 5 décembre 2015.

Les entreprises certifiées ISO 50001 (système de management de l’énergie certifié) sont exemptées de cette obligation.

En application de la directive 2012/27/UE du 25 octobre 2012 relative à l’efficacité énergétique, la loi n°2013-619 du 16 juillet 2013 oblige les grandes entreprises à réaliser, tous les 4 ans, un audit énergétique de leurs activités.

L’audit énergétique, réalisé par un auditeur interne ou externe, est un examen et une analyse méthodiques des flux et des consommations énergétiques d’un site, d’un bâtiment ou d’un organisme.

Il a pour objectif de permettre aux entreprises d’identifier les domaines ou secteurs dans lesquels des économies d’énergie sont possibles et de proposer des solutions d’amélioration.

La norme européenne NF EN 16247-1, qui peut servir de base à un cahier des charges, décrit le contenu d’une prestation d’audit énergétique, en détaille la méthodologie et en précise chaque étape : définition de l’objectif et du périmètre, profil de l’auditeur énergétique (compétences, objectivité…), modalités de la visite sur site, recueil des données, rapport, présentation des résultats…

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 18:09
Récolter ses légumes, jardiner sans douleur, planifier les cultures... tous nos conseils pratiques pour réussir son potager et faire des économies.

 • Ne voyez pas trop grand

Au-delà de 20m2, entre le bêchage, le binage, le désherbage et l'arrosage, vous risquez d'être vite débordé si vous débutez.

Pour vous simplifier la vie, adoptez les principes du potager en carrés en divisant l'espace, ensoleillé au minimum 6h par jour, en petites parcelles de 120cm de côté séparés par de confortables allées de 80cm de large. Avec 4 à 6 carrés, vous pourrez ainsi cultiver dans les meilleures conditions une grande variété de légumes.

Le bon plan: le blog pédagogique du potager en carrés.

• Surélevez la terre pour jardiner sans douleur

Si le jardinage sollicite trop votre dos ou vos articulations, surélevez la terre. On peut gagner de la hauteur en cernant une petite parcelle de planches de coffrage. Mais il faudra rajouter d'importants volumes de terre. 

Pour un mini-potager sur le balcon, avec légumes et plantes aromatiques à portée de main, investissez dans une table de culture qui permet de jardiner assis.

Le bon plan: Le potager urbain en fer galva (100 X 40 X 80cm), 139€ chez Botanic.

• Partagez votre potager

Vous n'arrivez plus à entretenir votre terrain mais vous ne voulez pas le laisser en friche? Avec l'engouement actuel pour le potager, vous devriez vite trouver un jardinier ou une famille à la recherche d'un lopin de terre. En contrepartie, vous partagerez leur récolte mais surtout de riches moments de convivialité.

Le bon plan: déposez votre annonce sur les sites comme prêtez son jardin et plantez chez nous.

• Fertilisez le sol

Seule une terre bien nourrie donne de belles récoltes. Alors, ne lésinez pas sur les apports de matières organiques qui stimulent la vie du sol. Au moment du bêchage et même à la plantation, améliorez votre potager avec du compost maison, du terreau spécial potager ou du fumier bien décomposé. Les légumes gourmands (tomate, chou, navet) vont adorer.

Le bon plan: le terreau potager Bio de Naturasol, 9,50€ le sac de 40l.

• Planifiez vos cultures

Avec l'offre printanière de plus en plus hâtive des jardineries, on a toujours l'impression d'avoir un temps de retard. Surtout ne vous précipitez pas sur les frileux plants de tomate, de poivron ou de melon. La météo peut toujours réserver des surprises tant que les saints de glace (11,12 et 13 mai) ne sont pas passés. Au nord de la Loire, attendez que la terre soit bien réchauffée pour lui confier vos précieux plants.

Bon plan: plantez les pommes de terre quand le lilas commence à fleurir.

• Semez, c'est plus rentable

Persil, poireau, courgette, chou, salade... Toutes sortes de jeunes légumes sont vendus en barquettes, prêts à repiquer. Cela fait gagner quelques semaines sur la culture, le potager est vite garni mais cela finit par coûter cher. Un sachet de graines se révèle plus économique. Pour vite savourer vos légumes tout en exploitant chaque cm2, prenez l'habitude de récolter jeunes vos poireaux, épinards, navets et jeunes pousses de mesclun.

Le bon plan: les semences de laitues et autres mescluns Pratic'salad, de Vilmorin : 10€ pour 3 mois de récoltes.

• Limitez l'entretien

Vous avez tout à gagner en protégeant le sol avec un paillage (herbe sèche, paillettes de lin, paille de chanvre, compost).

Une couche de 5cm décourage les mauvaises herbes et maintient le sol frais. Autant de binages et d'arrosages en moins. La culture sur bâche biodégradable a le même effet tout en réchauffant plus vite le sol. Idéal pour la tomate, l'aubergine et les fraisiers.

Le bon plan: le paillage du maraîcher de Naturen, 15,50€ le sac de 100l.

• Passez-vous des traitements chimiques

Une terre bien fertilisée, la rotation des cultures et les bonnes associations entre légumes et fleurs (haricot vert-capucine, tomate-oeillet, oignon-carotte) participent à la bonne santé du potager.

Si vous devez traiter les parasites et les maladies, tournez-vous vers les solutions et produits bio qui préservent l'environnement et votre santé. Au niveau national, le plan Ecophyto, piloté par le ministère de l'Agriculture depuis 2008, vise à réduire de 50% l'usage des pesticides d'ici à 2018. À chaque jardinier particulier d'y contribuer!

Par Pierre-Yves Nédélec (texte et photos) le 06 mai 2013

http://www.notretemps.com/famille/jardinage/reussir-potager-conseils-pratiques,i27573/8

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans ENVIRONNEMENT - ECOLOGIE
commenter cet article