Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 10:59

Publié le 10 janvier 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

Forum Réfugiés-Cosi et France Terre d'asile sont les deux associations humanitaires habilitées à proposer des représentants en vue d'accéder aux lieux de rétention (centres de rétention - CRA - et locaux de rétention - LRA). Cette habilitation est valable à partir du 7 janvier 2017 pour une durée de 5 ans.

Toute association régulièrement déclarée depuis au moins 5 ans, ayant pour objet la défense des étrangers, la défense des droits de l'homme, l'assistance médicale et sociale ou l'assistance aux personnes privées de liberté, peut demander à être habilitée à proposer des représentants en vue d'accéder aux lieux de rétention. L’habilitation est accordée par le ministre de l'Intérieur.

La directive européenne du 16 décembre 2008 relative aux normes et procédures applicables dans les États membres au retour des ressortissants de pays tiers en situation irrégulière, dite « directive retour », a prévu la possibilité pour les organisations et instances nationales, internationales et non gouvernementales compétentes de visiter les centres de rétention. Cette mesure, transposée en droit français en 2011, vise à assurer un contrôle, par la société civile, des conditions de rétention des étrangers faisant l'objet d'une mesure d'éloignement, et se distingue des visites du Contrôleur général des lieux de privation de liberté et des interventions réalisées par les associations assurant des missions d'assistance juridique.

Textes de référence

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
5 octobre 2015 1 05 /10 /octobre /2015 15:05

Madame, Monsieur,

Faisant suite à notre échange téléphonique, vous trouverez en pièce jointe l'affiche de "Molière, mon Amour", et ci-dessous, le descriptif du spectacle. Nous vous remercions du soutien que vous nous porterez en le diffusant auprès de vos contacts et adhérents. Nous aurons le plaisir de vous faire profiter d'un demi-tarif (10€ au lieu de 20€).

L'association Compagnie Jayann'Act, en partenariat avec le Centre de gérontologie Les Abondances, a le plaisir de vous présenter "Molière, mon Amour !"

Dans sa nouvelle création, Anne-Laure Teboul vous propose d'explorer les relations Amoureuses à travers des scènes anthologiques et d'autres moins connues du répertoire de Molière. Le choix de la mise en scène et de l'interprétation modernes met en relief l'intemporalité et l'universalité du propos de cet auteur de génie !

Les comédiens amateurs et professionnels de la Compagnie Jayann'Act s'unissent le temps de ce spectacle pour soutenir une cause solidaire : les ateliers Théâtre à l'Hôpital. Les recettes seront dédiées au soutien de l'action humanitaire de l'association, qui intervient notamment au Centre de gérontologie des Abondances, pour le plus grand plaisir des résidents.

"Molière, mon Amour !"

Le samedi 17 Octobre à 19h00 et le 18 Octobre à 15h00

Théâtre des Abondances, 49 rue Saint Denis, Boulogne-Billancourt

Tarif réduit pour les associations boulonnaises : 10€ (au lieu de 20€)

Dans l'attente de vous recevoir, nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 18:57

Le Samu social de Paris équipe en lunettes des sans-abri, grâce à un partenariat avec le fabricant de verres correcteurs Essilor.

27/10/14 - 09 H 06

 

Grâce à la journée de prise en charge organisée par le Samu social de Paris, 118 personnes ont pu être immédiatement équipées de lunettes.

 

Cette prise en charge permet de lever des freins à l’insertion sociale des personnes à la rue.

C’est la première fois que M. Siga, retraité sans domicile de 66 ans, consulte un ophtalmologue. Et ce n’est pas du luxe. L’homme, actuellement hébergé au centre parisien de la Mie de pain, dans le 13e arrondissement, profite d’une journée exceptionnelle de prise en charge que le Samu social de Paris organise dans ses locaux, ce jeudi 9 octobre. Il en repart avec des lunettes sur le nez et devra maintenant être suivi pour un début de cataracte.

Pour le vieil homme qui reconnaît désormais les gens qu’il croise, c’est une nouvelle vie qui commence. « Je vais enfin pouvoir lire le journal, ou déchiffrer les lettres que m’envoie ma famille, en Algérie ! », s’exclame-t-il.

UNE ÉQUIPE DE VOLONTAIRES BIEN ENCADRÉE

Le Samu social a monté cette opération en partenariat avec la société Essilor dont une cinquantaine de salariés se sont portés volontaires. Grâce à eux, près de 200 personnes à la rue ont eu droit, comme Siga, à un bilan oculaire complet. Après un premier test de vue puis l’évaluation (fond de l’œil, tension oculaire…) de la correction nécessaire, les quatre médecins présents sur place procèdent à l’examen. Une dernière étape, enfin, consiste à leur fournir immédiatement, dans la mesure du possible, les verres et les montures.

Fatia (1), hébergée au centre Romain-Rolland de Montrouge (Hauts-de-Seine), se sent maintenant rassurée d’avoir enfin des verres à sa vue. Pour s’en sortir jusque-là, elle se servait de loupes achetées une poignée d’euros au marché. « Je savais que ce n’était pas la solution idéale, mais en même temps, je n’aurais jamais eu l’énergie pour régler mon problème par moi-même », explique cette femme, qui a traversé plusieurs épisodes dépressifs.

VOIR CLAIR À NOUVEAU

Comme chez n’importe quel opticien, les personnes sans domicile disposent de petits miroirs pour se regarder. Montures noires et fines sur le nez, Darius, Polonais de 58 ans, aime bien l’image qu’il renvoie. « Avec ça, je vais mieux voir les femmes, peut-être même que je vais plaire à certaines ! », lance-t-il en éclatant de rire.

Andreas, 47 ans, a lui aussi pu profiter de l’opération. Large d’épaules, il impressionne, avec sa crête d’iroquois érigée sur un crâne tatoué. Arrivé depuis neuf mois à Paris, cet Autrichien vit entre la rue et les centres d’hébergement, en fonction des places disponibles. L’homme se révèle être un amateur de langues et de littérature. « Ça me fait bizarre de voir clair à nouveau. Je vais pouvoir apprendre plus facilement le français. Autrefois, j’ai aimé lire Bertolt Brecht, Albert Camus ou John Steinbeck,explique-t-il en anglais. Alors je pourrais peut-être les redécouvrir ! »

UNE EXPÉRIENCE QUI VEUT S’INSCRIRE DANS LA DURÉE

L’initiative est partie du centre d’hébergement Oscar-Roty, dans le 15earrondissement, un jour où des bénévoles tentaient d’organiser un tournoi de dominos. « Au moment d’aller chercher des participants, une personne m’a avoué qu’elle ne pouvait pas venir car elle n’y voyait pas assez clair. C’était un comble pour moi qui travaille dans l’industrie optique depuis plus de trente ans », explique Bruno Lahanque, chef de projet chez Essilor, engagé au Samu social depuis quatre ans. C’est lui qui a su convaincre sa hiérarchie de mener l’opération.

« C’est une belle aventure, car sans les réseaux nécessaires, nous n’étions pas en capacité de couvrir ces besoins, explique Christine Laconde, directrice générale du Samu social de Paris. S’occuper de la question de la vision, c’est d’une part redonner du plaisir, mais c’est aussi lever des freins à l’intégration, aux démarches administratives nécessaires pour une inscription à la CMU. »

La collaboration entre le Samu social et Essilor a vocation à s’inscrire dans la durée. Une opération identique aura prochainement lieu à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), dans un centre d’hébergement réservé aux femmes. Une autre encore est en préparation, à bord d’un bus itinérant qui va au-devant des familles SDF, éparpillées un peu partout en Île-de-France dans des hôtels sociaux. Ces journées permettront également d’en savoir plus sur les troubles ophtalmiques rencontrés par les personnes à la rue. Car aucune statistique n’existe en ce domaine.

RÉPONDRE À UN VRAI BESOIN

Sur les 190 personnes reçues lors de la première journée de consultations, seuls deux sans-abri ne présentaient pas de problème de vue. En revanche, 118 personnes ont été équipées en lunettes sur place le jour même ; 61 autres, ayant besoin d’une correction particulière, ont dû attendre la fabrication de verres spécifiques. Enfin, neuf d’entre elles présentaient des pathologies plus lourdes (cataracte, glaucome…) requérant un examen plus approfondi.

Grâce à un partenariat avec le Samu social de Paris, ces dernières seront prochainement prises en charge à l’Hôtel-Dieu.

-----------------------------------

LA SANTÉ DES PERSONNES SANS DOMICILE

Selon une étude menée par l’Observatoire du Samu social en 2011,seules 64 % des personnes sans toit bénéficient d’une couverture santé. Les personnes hébergées dans un centre, mieux accompagnées, sont quant à elles couvertes à 93 %.

Les personnes à la rue se battent pourtant pour rester propres : 67 % d’entre elles ont recours aux bains publics de la capitale, et 76 % utilisent les laveries automatiques.

En Île-de-France, un SDF sur trois souffre d’au moins un trouble psychiatrique sévère, 21 % présentent des troubles de la personnalité et du comportement, et 15,8 % des troubles non sévères de l’humeur, selon l’étude Samenta menée en 2009.

Les consultations chez le médecin sont majoritairement liées à des problèmes d’addiction (16 %), des pathologies dermatologiques (16 %), traumatologiques (8 %), cardiovasculaires (9 %), rhumatologiques (7 %).

Les seules données concernant les troubles de la vision remontent à 2001. À l’époque, selon l’Insee, le tiers des SDF qui avaient besoin de lunettes n’en portaient pas.

JEAN-BAPTISTE FRANÇOIS
Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 22:25

Publié le 02.01.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

Depuis le 1er janvier 2014, les associations, fondations d’entreprise ou fonds de dotation qui demandent la publication d’une déclaration ne reçoivent plus de copie papier de l’insertion correspondante au Journal officiel (JO).

L’envoi d’un « témoin de publication papier » est devenu inutile depuis l’ouverture en novembre 2013 du service de téléchargement des justificatifs d’insertion en version pdf à partir du site www.journal-officiel.gouv.fr.

Ces nouveaux justificatifs de publication dématérialisés sont délivrés dans des conditions garantissant leur authenticité (avec signature électronique).

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 17:52

Depuis longtemps, je cherchais les mots pour évoquer la mucoviscidose. En respectant la pudeur des malades, j’ai voulu à travers « Le souffle court », offrir une chanson à cette quête de souffle, refléter l’espoir de la recherche, et créer un outil pour rassembler tous ceux qui se battent pour changer le regard porté sur cette affection encore méconnue du grand public.

Une chanson ne peut pas changer le monde, mais elle peut cristalliser ce combat de longue haleine et l’inscrire dans la durée. Les Virades constituent le moment privilégié pour rejoindre ceux qui se battent au quotidien, patients, familles, bénévoles, pour contribuer aux avancées prometteuses de la recherche. C’est pourquoi je suis heureux d’être désormais l’un des parrains de l’Association”Vaincre la mucoviscidose”, et de m’associer aujourd’hui à la Virade de La Celle Saint Cloud, avec Benoît, qui m’a demandé de rejoindre son combat.

Les progrès déjà réalisés sont extraordinaires, mais il reste encore à ouvrir l’essentiel du chemin. Suivez ce que votre cœur vous souffle : votre générosité peut être déterminante, et accompagner les muco jusqu’à la victoire sur la maladie…

 

Pour faire un don, cliquez ici :  http://viradedelacellesaint-cloud.alvarum.net/yvesduteil2VAINCRE-LA-MUCOVISCIDOSE-900x900xn

Suivez ce que votre cœur vous souffle…

Amitiés

Yves Duteil

 

http://www.vaincrelamuco.org/

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 10:21

Lutte contre l'exclusion Paris

Les Morts de la rue descendent aux Halles

26 novembre 2010

 

Qu'il pleuve, qu'il neige, qu'il vente ou... sous le soleil, les Morts de la rue poursuivent leur travail de mémoire, pour ne pas "oublier une deuxième fois" ceux qui ne sont plus là pour avoir vécu sur le pavé.


Après Stalingrad en mai dernier, la prochaine cérémonie du collectif aura lieu le mardi 14 décembre à 18 h 30 aux Halles à Paris (Terrasse Lautréamont, à la hauteur du 101, rue Rambuteau), en hommage aux 158 personnes dont il a appris le décès au cours des six derniers mois.


Pour mémoire, les associations réunies au sein des Morts de la rue accompagnent certaines de ces personnes pour leur dernier voyage au cimetière parisien de Thiais (Val-de-Marne), dans le cadre d'une convention passée avec la Ville de Paris.


Le collectif organise aussi, depuis 2002, deux célébrations par an, alternativement laïques et interreligieuses, dans des lieux tels que l'Hôtel de Ville, la place des Innocents ou celle de la Concorde, une église, un temple ou une mosquée.

Les Morts de la rue
72, rue Orfila
75020 Paris
Tél. : 01 42 45 08 01
Fax : 01 47 97 23 87
Courriel : mortsdelarue@free.fr
Site : www.mortsdelarue.org

 

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 10:19

Lutte contre l'exclusion

C'est l'histoire d'un mec... il a créé les Restos du coeur il y a 25 ans

29 novembre 2010

 

Que de chemin parcouru depuis la "petite idée" lancée par Coluche sur les ondes d'Europe 1 en 1985... Forts de leurs 58 000 bénévoles, contre 4 500 à leurs débuts, les Restos du coeur ont en effet ouvert, lundi 29 novembre, leur 26e campagne d'hiver.


Un événement qui n'a rien de joyeux tant il répond à des besoins de plus en plus pressants d'une population toujours plus nombreuse, l'association venant aujourd'hui en aide à plus de 830 000 personnes, soit une augmentation de 20 % en deux ans.


Au total, pas moins de 103 millions de repas leur ont été distribués au cours de la seule campagne 2009-2010, mais l'activité des Restaurants du coeur ne se limite plus depuis longtemps à l'aide alimentaire, l'objet social de l'organisation étant aussi d'"aider tous ceux qui fréquentent ses centres de distribution à ne plus avoir besoin d'y revenir".


Un objectif qu'elle poursuit notamment à travers 93 ateliers et chantiers d'insertion (ACI), au sein desquels 1 350 personnes en contrats aidés reconstruisent leurs parcours de vie.


Mais "tout cela n'est possible que dans la durée, avec un soutien financier pérenne et constant de l'Etat et des départements", soulignent les Restos du coeur dans un communiqué.


Or "des changements brusques et non concertés des politiques publiques en la matière ont mis en péril plusieurs chantiers et menacé une centaine de parcours de retour à l'emploi de s'interrompre brusquement", en octobre (au moment des arbitrages gouvernementaux dans le cadre des discussions autour du projet de loi de finances pour 2011, NDLR), s'inquiète l'association.


Les Restos demandent donc à l'Etat de "respecter sa signature et de mener une politique pluriannuelle qui ne varie pas au gré des enveloppes budgétaires".

A.S.

 


LES RESTOS DU COEUR COMPLETEMENT TIMBRES

A l'occasion du lancement de la 26e campagne d'hiver des Restos du coeur, La Poste proposera à partir de lundi un carnet de quatre timbres de collection, vendu au prix de 4,90 euros au profit de l'association.
Il sera disponible auprès des facteurs, dans les bureaux de poste, sur la boutique du timbre en ligne (www.laposte.fr/timbres) ou via sur le site Internet de l'organisation (www.restosducoeur.org).

 

http://www.ash.tm.fr/actualites/detail/33602/c-est-l-histoire-d-un-mec-il-a-cree-les-restos-du-coeur-il-y-a-25-ans.html

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 12:52

 

 

 

 

PAROLE DE CHIEN

 

 

 

 

Association de chiens-visiteurs

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche des bénévoles et leur chien

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous habitez Paris ou sa banlieue,

 

 

 

 

Vous avez un chien éduqué, sociable, équilibré,

 

 

 

 

Vous êtes à l’écoute des autres et prêt à donner un peu de votre temps libre…

 

 

 

 

 

 

 

 

Venez avec votre chien rejoindre leurs équipes !

 

 

 

 

 

 

 

 

Parole de chien recrute et forme des maîtres et leur chien pour réaliser des visites et des animations dans les hôpitaux, maisons de retraite, centres spécialisés, afin d’apporter sourire et réconfort à des personnes âgées ou handicapées.

 

 

 

 

Associez-vous à cette action originale et utile en les contactant :

 

 

 

 

 

 

 

 

Parole de chien

 

 

 

 

(Association loi 1901 à but non lucratif)

 

 

 

 

33, rue de la Chaussée d’Antin

 

 

 

 

75009 PARIS

 

 

 

 

Tél : 01.42.85 23 39

 

 

 

 

www.parole-de-chien.com

 

 

 

 

 

 

Association RST - assorst@yahoo.fr

 

Planète associative n° 1 du 14 au 20 août 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 08:50

Rien de tel que le contact avec la nature pour (ré)apprendre à apprécier la vie : c'est la conviction d'Anne RIBES, fondatrice, avec son mari, de l'Association Belles Plantes, qui crée et anime des "jardins guérisseurs" dans les hôpitaux ou les maisons de retraite.

Infirmière, Anne RIBES a également une formation de paysagiste.

Elle décide de concilier ses deux passions et crée Belles Plantes, en 1997, avec son mari.

Un ami pédopsychiatre à la Pitié Salpétrière lui donne un lieu ensoleillé. 

Anne y anime des ateliers de jardinage pour les enfants autistes "Les enfants se calmaient instantanément, souriaient, offraient des fleurs à leurs parents pour la première fois..."

Platebandes réhaussées.

Anne a également créé un jardin de 100 m2 à l'hôpital de Colombes : les platebandes réhaussées sont accessibles en fauteuil roulant et les personnes âgées y jardinent avec les enfants de la maternelle voisine.

Récompensée par le prix Henry-Ford en 1999, puis par le prix Yves-Rocher en 2002, Anne rêve désormais d'un réseau d'hôpitaux  verts...

www.bellesplantes.info

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article
17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 22:11

L'association RST vous invite à découvrir les activités de l'association


Votre nom au générique !

VOTRE NOM AU GENERIQUE est une association à caractère éducatif et culturel, créée pour promouvoir l'audio-visuel comme moyen d'expression des personnes en difficulté.

Cette association soutient des projets d'ateliers audiovisuels en envoyant sur le terrain des intervenants pédagogiques qualifiés. Ces ateliers s'adressent à un public d'âge divers, le plus souvent des enfants, des adolescents et de jeunes adultes. Ils peuvent être réalisés dans le cadre scolaire ou en relation avec des organismes institutionnels.

http://votrenomaugenerique.free.fr/

Repost 0
Published by VAUTOUR Christine - dans PLANETE ASSOCIATIVE
commenter cet article